Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Martine Aubry est-elle devenue le boulet du PS ?.......et.....

19 Novembre 2010 Publié dans #Ségolène ROYAL

http://www.lepost.fr/medias/www/1.0.408/img/header/logo-Le-Post.gif    Bruno Roger-Petit

 

Martine Aubry était invitée de TF1 au lendemain de l'intervention télévisée de Nicolas Sarkozy

Martine Aubry était invitée de TF1 au lendemain de l'intervention télévisée

de Nicolas Sarkozy | Capture d'écran

C'est quoi le problème Aubry ? Pouquoi ça ne prend pas ? Pourquoi n'incarne-t-elle pas naturellement l'alternance que tant et tant de Français attendent ?

Quelque chose ne va pas. Tenez, avant hier, elle a été l'invitée du journal de 20 heures de TF1. Le résultat ? Un trou d'audience monstrueux lors de son passage. Une béance. Pour l'excuser, certains ont mis en avant le fait que le public de TF1 à cette heure est plus jeune que celui de la deux. Personnellement, je trouve que c'est encore plus accablant. Si le premier secrétaire du PS en fonction n'arrive pas à susciter un peu d'entrain au sein de la classe d'âge la plus rétive au charme du président, c'est à désespérer.

Et pourtant, Aubry a toutes les cartes en mains : le PS, la soumission des caciques, la satellisation de Royal et Hollande, mais aussi de Valls et Montebourg.... Sans parler du silence et de l'éloignement de DSK, facteur qu'elle devrait mettre à profit pour s'imposer. Eh bien ! Malgré tout cela, ça ne passe pas...

Pourquoi ?

Depuis deux ans, je croise régulièrement des "communicants" qui tous, se flattent d'avoir conseillé à Aubry de se "merkeliser". Moi-même, j'ai cru un moment que cela pourrait fonctionner. Mais aujourd'hui, tout prouve que cette stratégie est une erreur. Se "merkeliser "... Pour paraphraser Audiard, je dirais que lorsqu'on a cette ambition là, on ouvre une épicerie, on ne gouverne pas un pays comme la France ! Les Français, désespérés par un président qui ressemble à un petit chef de bureau tyrannique ne veulent pas de son équivalent socialiste, même en à peine moins désagréable, même en version moins bling bling. Profondément, ce pays aspire à la hauteur des ambitions apaisées, ce que Martine Aubry, pour le moment, (et je dis bien pour le moment) n'incarne pas.

J'entends aussi souvent dire que les prémices de cette élection présidentielle 2012 ressemblent à celles de 1981, à savoir : un président en pleine dérive monarchique, empêtré dans des affaires qui n'en finissent pas, et un PS où deux candidats potentiels se disputent l'investiture.

Il existe cependant une différence fondamentale entre les deux perspectives. Michel Rocard et François Mitterrand ne cachaient pas leur envie d'être candidat. De mars 1978 à la fin de l'année 1980, ils se sont comportés aux yeux des Français comme des candidats potentiels, désireux de s'affirmer comme tels, développant au fil de leurs interventions publiques un projet de gouvernement porté par leur personne, ce qui est, après tout, la logique de l'élection présidentielle au suffrage universel dans sa version française. Ce ne sont pas les Français qui vont au candidat, c'est le candidat qui va aux Français.

Aujourd'hui, ni Aubry, ni DSK ne sont pas dans cette posture. Le second est piégé par sa fonction internationale. Et la première, au lieu de faire comme Mitterrand il y a trente ans, qui lui ne pouvait se réjouir de voir Rocard silencieux au FMI, se comporte comme si elle voulait que l'on pense qu'elle ferait une bonne candidate sans se donner la peine de convaincre qu'elle est une bonne candidate, qu'elle porte une idée, un projet et un élan.

Hélas pour elle, pour le PS et pour la gauche, ça n'est pas comme ça que ça marche (de ce point de vue, pour être honnête, seule Ségolène Royal a intégré cette dimension). L'histoire a déjà montré les dégâts que pouvaient causer ces candidats potentiels vers qui l'on se tourne alors qu'eux mêmes ne sont pas déterminés à aller au peuple parce qu'ils ne veulent pas jouer le jeu imposé de l'élection présidentielle à la française. Ou ils font défaut, ou ils font une campagne à côté de la plaque (cf Delors 94 et Jospin 2002).

Pour le moment, les Français ne voient qu'un Premier secrétaire qui se donne les moyens d'être candidat en montant une petite magouille autour des Primaires, qui se montre avec parcimonie à la télévision et qui leur sert des discours mal dits et mal joués. Ils ne sentent nulle envie de convaincre, d'emporter l'adhésion, de lever l'enthousiasme. On ne peut pas entrainer le peuple héritier de 1789, 1936 et 1981 en affichant le charisme d'une directrice d'école publique des années 50 dont on devine qu'elle répondra à tout : "C'est comme ça et pas autrement".  

Si le phénomène Aubry ne prend pas, c'est parce qu'il n'existe pas, parce que les Français sentent qu'elle n'a ni ambition, ni projet, ni idée, et pire encore, ni réelle envie d'être président de la République.

Par Bruno Roger-Petit

Partager cet article

Commenter cet article

fouzia 02/12/2010 21:15



Bizarre comme ce sont toujours les militants désirs d'avenir qui sont accusés de diviser, mais soyons honnête sur l'analyse des faits! Ségolène, par expérience, a dit que la gauche ne pouvait
gagner si elle n'était pas unie. Depuis la Rochelle, elle essaie de construire avec Martine des primaires transparentes et une collaboration contre l'UMP. Cela nous a valu la répartition des
responsabilités dans les différentes émissions: Ségolène représentait le PS chez Chabot pour les retraites, elle a été applaudie de tous.


Puis Martine essaie de la piéger dans un pacte, Ségolène s'en libère immédiatement et à quoi assistons-nous? Toujours les mêmes qui vont brailler dans les médias contre Ségolène, alors qu'elle
n'a rien fait de plus qu'Arnaud Montebourg et Valls. Je pourrais vous citer les articles et vidéos: Lienemann, Collomb, Lang, Moscovici,... Aussi, excusez-nous de faire les frais de ces
socialistes qui ne rêvent que de neutraliser Ségolène à qui ils ont su piquer les idées (dixit Mélenchon!), le poste de premier secrétaire... Comment réunir la gauche si à chaque fois que
Ségolène bouge, le PS se met dans tous ses états? Posez-vous la question. Nous rêvons de virer Sarkozy mais il faut que les primaires se fassent dans le respect de chacun, alors plaignez vous sur
les pages de ceux qui divisent. Dire que Martine n'en a pas envie, ce n'est pas un scoop, c'est un constat! Etre en première ligne ce n'est pas donné à tout le monde et Sarko ne fera pas de
cadeaux... http://www.da-nancy.fr/content/le-retour-des-aboyeurs



GUYOT 21/11/2010 11:35



Et bien dans mon commentaire qui aurait donc semble-t-il été supprimé "par erreur", je faisais part de mon indignation de voir de tels propos publiés sur le NEt. Tout cela fait le jeu de la
Droite chers Camarades. Même Ségolène Royal dénonce ces méthodes.


Nous devons prôner L'UNITE et le TRAVAIL, et quoi que l'on pense de tel ou tel de nos "dirigeants", nous pouvons parler de nos divergences en interne, mais de grâce, pas sur le Net !


Ce que nous souhaitons toutes et tous, du moins je l'espère, c'est que nos Concitoyens donnent le pouvoir à la Gauche en 2012, afin de combattre les inégalités et les injustices... Tous ces
commentaires à charge contre le PS sont inadmissibles.


Pour répondre à la question, je n'anime plus aujourd'hui de comité DA... je me désolidarise totalement de la tournure qu'ont pris les choses (notamment la publication de ce type de Post).


C'est ENSEMBLE que nous voulons gagner non ? Nous sommes tous Socialistes ! C'est ENSEMBLE que nous voulons bâtir une société nouvelle... ENSEMBLE que nous voulons proposer une alternative
CREDIBLE... et bien celà ne pourra que faire que si les militants sont UNIS !


A bon entendeur !



Yvon GRAIC 21/11/2010 12:32



Où est l'unité aujourd'hui ? voir ce qui se passe à Paris pour les Sénatoriales....


Le congrès de Reims n'est pas fini , il faut intégrer ça dans notre logiciel !


Unité ok , mais tout le monde n'a pas la même définition du mot , le TSS est de nouveau en marche et nous devons le denoncer.


Allons unis dans le mur , c'est peu être une solution pour un suicide collectif ,mais cela sera sans moi !



GUYOT 21/11/2010 10:27



Je vois que mon commentaire a été supprimé : bonjour la démocratie. Moi qui ai créé un des tous premiers comité DA, je suis sidérée de la tournure que prennent les choses... DA n'a plus rien à
voir avec ce pour quoi ça a été créé... Resaisissez-vous Camarades !



Yvon GRAIC 21/11/2010 11:17



commentaire supprimé par erreur , ma réponse avec !


Vous pouvez le remettre bien évidemment.


Je n'ai jamais supprimé un commentaire depuis l'ouverture du blog.


de quel comité êtes vous fondateur ? ICI tout doit être tranparent ,les adresses mail de réponse aussi.......



Legouy 20/11/2010 11:50



Bravo camarade Guyot. Puissions-nous être écoutés.



Yvon GRAIC 20/11/2010 13:44



Ce post sur FB a déjà recueilli  47 "aiment" cela devrait vous faire réfléchir.


il faut désigner notre candidat(e) rapidement pour avoir une campagne digne de ce nom.


Ne vous laissez pas enfumer par Solférino !



legouy 19/11/2010 22:38



Oh oui et jusqu'à nouvel ordre, je sais lire. Et je dis "Halte au tir".