Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Le sénateur Dilain (PS) lance un appel contre le cumul des mandats

28 Août 2012 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

www.senat.fr

Aclaude dilain - AFP

© AFP

Le sénateur PS de Seine-Saint-Denis et ancien maire de Clichy-sous-bois,Claude Dilain, a annoncé lundi dans un communiqué le lancement d'un appel de parlementaires afin de mettre fin au cumul des mandats .

Pour ne pas « laisser penser que l'ensemble des sénateurs PS étaient favorables au cumul des mandats », Claude Dilain a lancé un appel « afin de montrer que les élus sont prêts à participer à l'élaboration de la loi pour la fin du cumul des mandats et à faciliter sa mise en œuvre ».

Dans son communiqué, il rappelle que, « comme nombre de ses nouveaux collègues », « il s'est tout de suite mis en accord avec cette philosophie en démissionnant de son poste de maire ».

Un an après son élection, « il tient à faire savoir qu'il n'a pas perdu son ancrage local, argument souvent avancé en faveur du cumul des mandats », et « reste au contraire tout à fait impliqué dans les questions relatives à la Seine-Saint-Denis ».

« Afin que la crédibilité des personnels politiques soit restaurée, que le travail parlementaire retrouve sa grandeur, il faut donner tout son temps à son mandat », insiste-t-il, soulignant que « c'est une loi plus que symbolique attendue par un grand nombre de nos concitoyens ».

La liste des premiers signataires comporte outre M. Dilain, René Vandierendonck, Marie-Noëlle Lienemann, Catherine Tasca, David Assouline, Gilbert Roger, Richard Yung, Michèle Meunier, Claudine Lepage, Yannick Vaugrenard, Thani Mohamed Soilihi, Bertrand Auban, Bariza Khiari, Jean-Yves Leconte, Jacky Le Menn, Marcel Rainaud, Simon Sutour, Bernadette Bourzai et Jean-Pierre Michel.

Les signataires affirment leur « volonté de voter pour une loi interdisant le cumul entre les fonctions de parlementaire et de tête d'exécutifs locaux conformément aux positions prises par le PS, le projet présidentiel de François Hollande et la déclaration de politique générale du Premier ministre Ayrault ».

De nombreux sénateurs socialistes, dont beaucoup sont présidents de région, de conseils généraux ou maires, sont réticents à la fin du cumul de leurs mandats, en s'appuyant sur la particularité du Sénat, chambre représentant les collectivités territoriales.

Partager cet article

Commenter cet article