Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Mercato des Verts......

16 Janvier 2010 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Régionales

http://www.libelyon.fr/main_logo_329x101.gif

Une élue des Verts rejoint le PS, critiquant un parti écolo… sexiste et trop idéologue

REGIONALES - Saison des transferts à gauche. En Rhône-Alpes, comme ailleurs, les flux se faisaient jusqu'ici plutôt au bénéfice d'Europe Ecologie, qui a su attirer depuis ses succès aux européennes nombre d'élus et de personnalités proches du PS. Las. Cette semaine, une élue des Verts de Rhône-Alpes prend le contre-pied dhttp://www.rhonealpes.fr/include/viewPictureElu.php?name=E0467e la tendance. Elle démissionne du parti écologiste. Rejoint officiellement les troupes du socialiste Jean-Jack Queyranne. Et prend sa carte au PS. Le coup est symboliquement dur pour Europe Ecologie. Car Hélène Blanchard, actuelle vice-présidente de la Région, est une élue de terrain au travail reconnu, au profil discret, peu coutumière des esclandres. Or elle quitte aujourd'hui les Verts dans un claquement de porte, dénonçant les mesquineries de ses anciens amis…

Hélène Blanchard leur reproche notamment une méchante petite tendance sexiste ayant consisté à la réduire régulièrement à son seul statut de compagne d'un autre élu vert local, Etienne Tête (moins discret qu'elle, et pas prêt de rejoindre le PS). Une partie des Verts, qui ne goûtent guère l'esprit chevalier d'Etienne Tête, avaient laissé entendre qu'il ne serait pas de bon ton d'avoir un "couple" sur la liste d'Europe Ecologie.  Elément dissipé du groupe et peu enclin aux concessions, Etienne Tête exaspère depuis longtemps une partie de ses comparses, sans qu'aucun n'ose publiquement réellement s'opposer à lui. "On a voulu se servir de moi pour tuer Etienne, je ne trouve pas cela très correct". Sexistes les Verts ? "Disons que j'ai vu des comportements inacceptables de la part notamment de femmes sur ce sujet".

Mais Hélène Blanchard avait cependant de plus profondes et plus anciennes raisons pour quitter la maison verte et rejoindre le parti socialiste. Venue aux Verts via les associations environnementalistes, l'actuel vice-président de la région ne fait pas partie du sérail des "gauchistes" du parti Vert, dont elle critique le "formatage" et "l'idéologie triomphante". Elle fait aussi partie de ces élus partisans de la stratégie gauche plurielle, qui ne voient pas d'un oeil rassurant les velléités d'éloignement d'Europe Ecologie face au PS, préférant des alliances plus sécurisantes pour contrer la droite. Enfin, Hélène Blanchard dit se reconnaître davantage dans l'écologie version PS, "plus pragmatique et moins idéologique".

Dans une campagne difficile pour les socialistes, qui ont besoin à tout prix d'exister face à Europe Ecologie sur le terrain environnemental, l'arrivée d'Hélène Blanchard est pour eux une jolie victoire. D'autant qu'elle leur permet au passage de casser l'image d'Epinal du mouvement Europe Ecologie, moderne et exempte de coups bas et de guérillas internes.  

Alice Géraud

Partager cet article

Commenter cet article