Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Tata grippe-sous ou les mauvais comptes de Roselyne...

3 Janvier 2010 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Santé

http://asset.rue89.com/sites/all/themes/rue89dev/layout/rue89_logo.gif

A saisir : millions de vaccins contre la grippe A, origine France

Dans un centre de vaccination à Marseille (Jean-Paul Pelissier/Reuters)

Le 9 septembre dernier, Rue89 révélait que la France avait commandé 10% des doses mondiales de vaccin contre la grippe A : 94 millions de doses pour un coût de 869 millions d'euros. Aujourd'hui, la France cherche à revendre une partie de ces vaccins, achetés en juillet, à d'autres pays.

Selon Le Parisien de ce dimanche, deux contrats ont déjà été signés. Le premier a été conclu en novembre avec le Qatar, pour l'acquisition de 300 000 doses de vaccin, à 7 euros pièce. Un deuxième accord a été obtenu avec l'Egypte pour l'achat de 2 millions de doses, au même prix. Des chiffres confirmés ce dimanche matin par le ministère de la santé, dans un communiqué.

Ce vaste marchandage ne concerne pas seulement la France. L'Allemagne, les Pays Bas et la Suisse, qui ont eux aussi commandé trop de vaccins cherchent à s'en délester.

Ainsi, la France a fait une proposition à l'Ukraine, où la grippe A se répand. Mais l'Allemagne est également sur les rangs et le gouvernement réserve sa réponse. Des négociations ont également eu lieu avec le Mexique, la Bulgarie et la Roumanie.

Paris donne 9,4 millions de vaccins à l'OMS

Initialement, les experts pensaient qu'il faudrait deux doses pour vacciner une personne. C'est pourquoi le nombre de vaccins achetés excède le nombre d'habitants. Le Parisien relate que le ministère français de la Santé a reçu le 1er novembre une note de l'Agence européenne de la santé (Emea) indiquant qu'une seule injection de vaccin suffisait pour être protégé contre le virus.

C'est alors que la décision fut prise de revendre des vaccins aux pays qui en feraient la demande. Mais l'opération va un peu plus loin puisque dans chaque pays, les ambassadeurs sont chargés de faire un point des besoins. En septembre, l'Elysée avait décidé de donner 9,4 millions de doses à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les pays les plus démunis.

La France revend les quatre types de vaccins qu'elle a acquis à leur prix d'achat :

  • 6,25 euros la dose pour le Sanofi-Pasteur
  • 7 euros le GSK
  • 9,34 euros le Novartis
  • 10 euros le Baxter

Reste à savoir s'il y aura assez de demande pour absorber les excédents français et européens. Les 2,3 millions de doses vendues au Qatar et à l'Egypte représentent à peine 2,5% de ce qui a été acheté. Selon une dépêche Reuters, plus de 4,6 millions de personnes ont été vaccinées en France contre la maladie, qui, selon le dernier pointage de l'Institut national de veille sanitaire, a provoqué 198 décès au 29 décembre.

Parmi les premières réactions, celle, sévère, de Bernard Debré, sur France Info.

« Il était évident qu'on avait entre 50 et 70 millions de vaccins en trop (…). On a poussé à l'extrême et à l'extrême stupidité le principe de précaution (…). Quand on exagère et on dramatise, on a tenu le pays en haleine pendant quelques mois mais après on a la note. »

L'ancien ministre et député de Paris avait qualifié en juillet la grippe A de « grippette sans danger ».

Mise à jour le 03/01/10 à 11h40 avec la réaction de Bernard Debré.

Mise à jour le 03/01/10 à 12h10 avec le communiqué de presse du ministère de la santé et correction du montant du coût des vaccins d'après le communiqué.

Photo : dans un centre de vaccination à Marseille (Jean-Paul Pelissier/Reuters)

Partager cet article

Commenter cet article