Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Ségolène ROYAL "rassembler d'abord les socialistes, ensuite les écologistes, l'extrême gauche, les centristes humanistes, mais aussi la droite gaulliste".

18 Juillet 2011 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

 

Ségolène Royal, candidate à l'investiture PS pour 2012, s'est dite prête dimanche 17 juillet sur France 2, en cas de victoire à la primaire, à rassembler "d'abord les socialistes, ensuite les écologistes, l'extrême gauche, les centristes humanistes, mais aussi la droite gaulliste".

L'ex-candidate à la présidentielle en 2007 a expliqué cette ouverture jusqu'à "la droite gaulliste", en déclarant : "Comme le disait le général de Gaulle, la politique, c'est se tenir droit et regarder en avant."
 

"Or aujourd'hui, a poursuivi Mme Royal, une certaine droite a perdu cette tradition gaulliste et moi, je veux rassembler tous ceux qui veulent réussir à gauche, mais dans le rassemblement des valeurs républicaines."

"LA MIEUX À MÊME DE BATTRE NICOLAS SARKOZY"

La présidente de la région Poitou-Charentes a fait valoir qu'elle était "la mieux à même de battre Nicolas Sarkozy", parlant de "sa conviction profonde" et de "son expérience de campagne présidentielle".
 

"Je veux être la présidente des solutions équitables, capable de redonner une espérance et un destin à notre pays. (...) Si je peux être utile à mon pays après un engagement de vingt-cinq ans dans la vie politique, je me dois à cette fidélité et cet engagement", a-t-elle encore dit.

"LE DÉFILÉ MILITAIRE A SA PLACE DANS LE 14-JUILLET"

Ségolène Royal a estimé par ailleurs que "le défilé militaire a sa place" dans le 14-Juillet, après la polémique provoquée par la candidate écologiste Eva Joly, qui a proposé de le remplacer par un défilé "citoyen". "Les Français ne doivent pas se déchirer sur leur 14-Juillet, sur leur drapeau, sur leur identité, sur leur histoire", a-t-elle dit.

Elle s'est aussi adressé au premier ministre, François Fillon, pour lui dire que "l'histoire de France et le creuset de la République, c'est de rassembler des Français différents sans leur demander d'où ils viennent, mais en leur demandant où ils veulent aller ensemble".
 

M. Fillon avait reproché à Mme Joly, née en Norvège, de ne "pas avoir une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l'histoire française".

Partager cet article

Commenter cet article

Legouy 18/07/2011 16:45



La droite gauliste n'existe plus. Il faut mieux ne rien chercher à droite.



Yvon GRAIC 18/07/2011 16:51



Mais si elle existe , certains m'ont contacté , les "Gaullistes de Gauche" ne veulent plus de Sarkozy.