Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Ségolène Royal invitée de "Bourdin 2012"

24 Août 2011 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Ségolène ROYAL


Ségolène Royal invitée de "Bourdin 2012" par segolene-royal

  Interrogée ce mercredi 24 août par Jean-Jacques Bourdin sur RTL/BFM-TV, la socialiste candidate aux primaires, Ségolène Royal prend une longueur d’avance sur ses concurrents.

 

Interrogée sur les affaires DSK et Guérini, qui embarrassent les anciens dirigeants du PS, Ségolène Royal s’est totalement distinguée de Martine Aubry en prenant de la hauteur sur chacune de ces affaires pour leur donner un sens politique.

- Sur l’affaire Dominique Strauss Kahn, Ségolène Royal a su trouver les mots sur ce cas sensible en rappelant que cette affaire renvoie au problème de notre société sur la loi du silence sur les violences faites aux femmes. Une fois élue, la socialiste s’attaquera à ce fléau.

- Sur l’affaire Guérini, refusant d’intervenir directement sur le cas pour préserver la présomption d’innocence, la socialiste a voulu rappeler l’importance de l’éthique qui doit animer les femmes et les hommes qui ont des responsabilités politiques. Ségolène Royal a annoncé qu’elle changera la loi pour imposer cette éthique.

 

Interrogée ensuite sur les questions économiques, Ségolène Royal fait la différence par la clarté de ses propositions, c’est le fruit de son travail depuis quatre ans.

Elle a fixé la feuille de route pour le prochain Premier ministre  :

 

(1) L’essentiel pour Ségolène Royal c’est avant tout de redonner de la croissance, pour cela il faut un Etat volontaire, actif favorisant le développement des entreprises et surtout les petites et moyennes entreprises, le fer de lance de la croissance. Ségolène Royal veut faire de la France « un pays d’entrepreneurs ».

 

(2) Ségolène Royal veut s’attaquer à la dérive bancaire pour servir la finance internationale contre l’économie réelle. Pour cela, la socialiste veut interdire la spéculation sur les dettes d’Etat. Elle fera de la réforme bancaire l’une des priorités de son gouvernement.

 

(3) Face à la dette, contrairement à François Hollande, Ségolène Royal ne veut pas d’augmentation d’impôts. Elle rappelle que dans la gestion de sa région, elle a réussi à impulser une dynamique économique, à développer de nouveaux secteurs sans augmentation d’impôts. Elle propose donc pour réduire la dette de s’attaquer d’abord à la fraude fiscale qui représente 40 milliards de manque à gagner pour l’Etat. Elle veut également mettre fin aux cadeaux fiscaux offerts aux plus riches par Nicolas Sarkozy.

Et puisque les plus riches se proposent de payer plus d’impôts, la socialiste propose que « tous ceux qui ont bénéficié du bouclier fiscal remboursent ».

 

Ségolène Royal forte de sa maîtrise des dossiers, de la clarté de ses propositions appelle les autres candidats et candidates à débattre. C’est tout l’intérêt en effet de ces Primaires. Alors qui a peur de débattre ?

Philippe Allard

http://a21.idata.over-blog.com/1000x133/3/46/43/71/bandeau-grand-format.JPG 

Partager cet article

Commenter cet article