Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Ségolène Royal et l'élection morale

19 Août 2011 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #sur le Net

Avec la crise économique, les élections changent de nature. La course n'est plus idéologique mais morale.

La morale des détenteurs du pouvoir qui doivent donner l'exemple.

La morale dans l'équité des sacrifices pour que les restrictions soient acceptées.

Dans ce domaine, le PS est confronté à deux épreuves : DSK et une affaire d'ordre sexuel, Guérini et une affaire financière.

Ces deux affaires impactent indirectement Martine Aubry. Son équipe de campagne est composée de nombreux ex-proches de DSK. Comment pourraient-ils mériter la confiance alors même qu'ils s'apprêtaient à recommander à l'opinion un candidat dont les comportements personnels sont aussi éloignés de la rigueur élémentaire dans la maîtrise de soi. Pour l'affaire Guérini, c'est le refus de l'appareil du PS de donner l'exemple en son sein en maintenant des "référents locaux" sur lesquels des soupçons de plus en plus élevés sont nés.

Dans les deux cas, il faut noter le refus d'explications publiques précises de la part des intéressés alors même que la tenue de conférences de presse aurait été une étape toute naturelle. Ce comportement est particulièrement choquant dans le dossier DSK où ce dernier n'a jamais adressé le moindre message à destination de l'opinion publique française à la différence des ex-collaborateurs du FMI qui, eux, ont eu le "privilège" d'être destinataires d'un message de l'intéressé.

A l'écart de telles épreuves, Ségolène Royal et son équipe incarnent une rectitude recherchée par l'opinion. La morale va occuper une place croissante dans la décision 2012. Elle pourrait devenir le premier filtre de sélection des candidats. C'est cette tendance que commencent à dégager les enquêtes d'opinion en pointant également des évolutions significatives dans d'autres domaines à l'exemple de la poussée de la priorité à la réduction de la dette publique mais aussi à la descente des considérations liées à la sauvegarde des services publics ou à l'environnement, domaines désormais emportés par la crise.

Le volet des propositions de la candidate Ségolène Royal en la matière méritera une attention particulière.

  • Publié le 19 août 2011 par Denis Bonzy    Exprimeo.fr

Partager cet article

Commenter cet article

Legouy Pierre 19/08/2011 22:40



DSK, c'est DSK, affaire encore non jugée. Le PS, c'est le PS, ne mélangeons pas rout. Ce chemlin est à proscrire.