Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Royal-Peillon: la vérité cachée.

16 Novembre 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #sur le Net

SUR LE BLOG  Allain Jules

Le crime était presque parfait. La méthode aussi car, s’appuyer sur les adhérents d’EAG (l’Espoir à gauche) pour faire croire que Ségolène Royal était au courant de sa mise à mort, puisque ce dernier avait obtenu 29% au Congrès de Reims, le tour du magicien d’Oz aka Peillon, surnommé aussi “le serpent”  par ses détracteurs était presque parfait mais pas trop.  Derrière l’ire, la colère et le courroux non dissimulés de Vincent Peillon, son visage déconfis depuis 3 jours déjà et son annonce à la Confucius ou à la Nostradamus, c’est selon, sur Ségolène Royal qui “ne pourra pas faire gagner la gauche en 2012″ s’étant elle-même “disqualifiée”, se cache semble-t-il,  en réalité, un échec cuisant. Ambiance.

Peut-être que Vincent Peillon ne fait pas partir des  paraskevidékatriaphobes mais, quelle idée d’organiser son meeting le vendredi 13 ? L’opération commando de Ségolène Royal à Dijon, fait prendre à cette date-là, toute sa dimension poisseuse. Fichtre. Aujourd’hui, c’est la guerre. En réalité, Ségolène Royal qui a réuni hier en déplacement à La Crèche dans les Deux-Sèvres, plus de 1000 personnes, a répondu ainsi à ses détracteurs qui voulaient l’isoler. Le message est clair:  elle est encore là  et il faut  compter sur elle, plus que jamais. En voulant prendre plus tôt que prévu le bâton de commandement d’EAG, de façon plutôt cavalière en organisant par effraction une “rencontre” loin des présidentiables, Vincent Peillon ne s’est-il pas auto-consacré de façon frauduleuse donc, dans les fonts baptismaux de “l’Espoir à gauche” dont certains adhérents lui demandent aujourd’hui des comptes car, se sentant floués ? Diantre. La mission, grandiose et péremptoire à laquelle il s’attendait semble tourner au vinaigre. Le fiasco est à la mesure de ses attaques au ras des pâquerettes. En voulant exclure, ne s’est-il pas exclu lui-même ?

Alors que Ségolène Royal considère l’incident comme clos : “Ce qui est important, c’est la parole des citoyens, la parole des militants. La politique c’est de rassembler et de ne pas exclure et que chacun se comporte respectueusement, paisiblement sereinement”. Encore une fois, Ségolène Royal voit juste, tape juste. Tous les titres de la presse et leurs contenus passent sous silence, malheureusement, la vérité.  Quelle est-elle ? Contrairement donc aux salmigondis médiatiques, Ségolène Royal n’est pas auto-invitée; elle s’est rendue à Dijon à la demande des militants et des élus d’EAG.  Hélas, les médias le savent, mais ne rendent pas compte de la réalité.  Donc, les adhérents d’EAG, qui se sont aperçus très rapidement qu’il y avait un mic mac qui se préparait , ont flairé logiquement la préparation d’une OPA.

C’était plutôt un jeu d’enfant dans la mesure où, des ateliers étaient organisés de part et d’autre, pour tous surtout, sans exclusive. Il n’y avait qu’une seule condition à remplir : s’inscrire, jusqu’au 10 novembre, soit, sur place. Donc, à contrario, par rapport aux déclarations médiatiques, personne n’avait besoin d’une invitation quelconque pour s’y rendre. Dijon était donc ouvert pour tous. Vincent Peillon aurait été trompé donc, par les titres ronflants de la presse toujours contre Ségolène Royal, et les sondages sortis de derrière les fagots, sans réelle consistance. La déclaration de Ségolène Royal de La Crèche est là pour rappeler que seul le peuple compte et que tout le reste n’est que folklorique. Elle a encore eu là, un oeil de lynx. Cela s’appelle avoir du flair.

Derrière l’omerta de la vérité, ce silence assourdissant sur une tentative de détournement de courant et de militants, les médias jouent sur des polémiques puériles. C’est sans doute leur rôle actuel, celui du refus de la conformité avec un fait. Ségolène Royal vient de démanteler un réseau de mensonges et d’hypocrisie. Mieux vaut mettre hors d’état de nuire les opportunistes. Vous avez dit la cruche, spécialiste du scandale ? Eh bien, vous avez tout faux. Petite exégèse biblique, tirée des écrits saints dans Proverbes, chapitre 8, verset 1: “La sagesse ne crie-t-elle pas ? L’intelligence n’élève-t-elle pas sa voix ?”. Ségolène Royal est tout cela, n’en déplaise à ceux qui veulent l’enterrer vivante. On a encore assisté ce vendredi 13, à une mise en scène burlesque et hilarante, d’un vaudeville mal ficelé.

Avec la haine des autres élus et apparatchiks de son camp, notamment Lionel Jospin, le pseudo retraité de l’île de Ré qui était très convaincant pour lui-même dans l’émission matinale de France 2 “Les 4 vérités”, rien à faire. Au lieu de dire la vérité, il dit qu’il ne veut pas se mêler des affaires d’un courant de son parti puisque lui, n’avait pas de problème de leadership au Parti socialiste. Demain peut-être, ils demanderont au magazine américain Parade qui vient de rendre son palmarès annuel des 10 dictateurs les plus décriés, de faire une place sous le soleil de Satan à Ségolène Royal. Tant pis pour ceux qui s’excluent. Vox populi vox Dei.

Partager cet article

Commenter cet article