Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Pourquoi les Segolénistes doivent voter Hollande

13 Octobre 2011 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

Publié le13 octobre 2011 par

 

Mercredi, Ségolène Royal a annoncé ce qu’elle appelait à voter pour François Hollande au seconde tour de cette primaire citoyenne devenue socialiste.

Elle a annoncé ce que je comptais faire quoiqu’il arrive. C’était ça ou le vote blanc (jamais l’abstention). Si Ségolène Royal avait appelé à voter Martine Aubry, je ne serai pas venu. J’aurai été troublé, « déboussolé » comme dit Alex Lemarie dans un article du Monde.

Les commentaires médiatiques sur cet appel de Ségo ont été curieux, mêlant avec une gourmandise indécente l’ancienne vie privée des deux ex avec le contexte politique du moment. Ségolène Royal est une pragmatique. Quelques pontes médiatiques et une large part du microcosme politico-bourgeois l’ont toujours traité avec une condescendance rare qui reste consigné dans l’un de mes carnets blogosphériques pour plus tard, quand l’addition viendra.

Pour le moment, il s’agit de gagner une élection, la Grande Inutile, celle qui perturbe l’esprit de la plupart de nos « Wannabe » de gauche et de droite. La Présidentielle, le Carré Vip de la Vème République.

Pour ce scrutin de 2012, il y a quelques règles que tout bon(ne) Ségoléniste devrait respecter.

1. La défaite de Sarkozy est le premier objectif. Ségolène Royal fut une opposante sans concession du Monarque élyséen. Ségolène Royal n’a jamais préféré la posture facile à l’efficacité politique. L’intérêt général veut que l’on amplifie le vote en faveur du gagnant.

2. François Hollande est un candidat « stable« . On peut lui trouver les pires des défauts, mais pas celui de l’inconstance. En ces temps difficiles, j’aime bien la stabilité.

3. On a raillé François Hollande quand il s’est déclaré pour une présidence « normale ». Croyez-moi, c’est important. Cela fait bientôt 5 ans que je chronique tous les jours (je souligne: tous les jours) l’actualité de Nicolas Sarkozy. Une présidence anormale, indécente, immonde et narcissique. Qu’un type se présente pour me dire qu’il est normal à l’approche du scrutin, ça me fait plaisir.

4. Ségolène Royal a expliqué que François Hollande reprenait trois thèmes forts de son programme (sur les licenciements boursiers, la mutation écologique, le non-cumul des mandats). Je vous avouerai que je m’en fiche. Je trouve cela élégant – puisque le terme est à la mode. Royal, Hollande, Aubry, Montebourg sont les candidats d’un même parti qui n’est pas le mien.

5. Certain(e)s expliquent que Martine est une femme, comme Ségolène. Je comprend la démarche, mais très peu pour moi. L’argument est insuffisant.

6. Certain(e)s proclament que Aubry serait plus à gauche que Hollande. Pincez-moi, je ris. Aubry est soutenue par l’ex-premier ministre du « tournant de la rigueur » de 1983 (Fabius) et par DSK lui-même, s’il fallait n’en citer que deux.

7. Je vous ajouterai quelques raisons personnelles. L’avis de certains soutiens de FH2012, anciens soutiens de Ségolène Royal, doivent compter : Julien Dray, Aurélie Filipetti. Combien d’ex-Ségolénistes sont partis chez Martine Aubry ? Ah si… j’en ai trouvé un: Guérini. Super, merci, bravo.

8. En sortant du débat, j’ai entendu Martine répéter qu’elle était contente d’avoir taclé la gauche molle.  Dommage, agressive pour rien.

Donc, dimanche, je voterai Hollande, sans complexe, déçu de ne pas voter Royal, mais heureux de le soutenir pour vaincre – insistons sur le terme – vaincre Nicolas Sarkozy.

Partager cet article

Commenter cet article

renault 13/10/2011 10:25



C'est hors de question ! Je voterai blanc.