Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Le show de Toulon Acte 2 est un oral de rattrapage complètement raté.

2 Décembre 2011 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

Le candidat Sarkozy a parlé d’urgence et de peur. La peur c’est lui, parce qu’il a aggravé la crise et le chômage. L’urgence, c’est de changer de président en 2012, pour agir vraiment.

Les Français n’acceptent plus les effets d’annonce et les promesses non tenues. Le candidat Sarkozy n’a tenu aucune des 10 promesses du discours de Toulon de 2008, il s’est contenté de les répéter.

Depuis 2007, le candidat Sarkozy a fait 75 discours sur la crise. Pour quel résultat : une crise toujours plus grave

En dénonçant la retraite à 60 ans et les 35 heures, le candidat Sarkozy annonce qu’il fera payer les retraités et les salariés et que ceux qui s’enrichissent dans la crise restent intouchables.

Pour agir vraiment avec 5 solutions efficaces, que propose François Hollande :

  • La réforme bancaire et celle de la Banque Centrale Européenne,
  • La relance de l’activité économique notamment celle des PME,
  • La taxe sur les transactions financières,
  • L’éradication des Paradis fiscaux,
  • Le renforcement du fonds de stabilité financière.

Annexes : Les 10 promesses non tenues de Toulon Acte 1 et des exemples de reniements

1. Revaloriser la figure de l’entrepreneur

« Le capitalisme ce n’est pas la primauté donnée au spéculateur. C’est la primauté donnée à l’entrepreneur, le capitalisme c’est la récompense du travail, de l’effort et de l’initiative. »

2. Refonder le capitalisme

« La crise actuelle doit nous inciter à refonder le capitalisme. »

3. L’intervention de l’État

« Il faut bien que l’Etat intervienne, qu’il impose des règles, qu’il investisse, qu’il prenne des participations, pourvu qu’il sache se retirer quand son intervention n’est plus nécessaire. »

4. Encadrer les bonus

« Les modes de rémunération des dirigeants et des opérateurs doivent être désormais encadrés. »

5. Réglementer les banques

« Il faudra imposer aux banques de financer le développement économique plutôt que la spéculation. »

6. Une régulation internationale, un nouveau Bretton Woods

« Il faut remettre à plat tout le système financier et monétaire mondial, comme on le fit à Bretton Woods après la Seconde Guerre Mondiale. »

7. Garantir l’épargne des Français

« Je n’accepterai pas qu’un seul déposant perde un seul euro parce qu’un établissement financier se révèlerait dans l’incapacité de faire face à ses engagements. »

(…)

« C’est un engagement que je prends ce soir : quoi qu’il arrive, l’État garantira la sécurité et la continuité du système bancaire et financier français. »

8. Un plan de relance

« Si l’activité venait à reculer fortement et durablement, je n’hésiterais pas à prendre les mesures nécessaires pour la soutenir. »

9. Pas d’augmentation d’impôts ni des charges sociales

« Je ne conduirai pas une politique d’austérité parce que l’austérité aggraverait la récession. »

10. Rendre les produits propres plus attractifs

« S’il faut moins taxer l’investissement, moins taxer le travail, moins pénaliser l’effort et la réussite, moins taxer les produits propres, il faut en revanche davantage taxer la pollution. »

Nicolas Sarkozy a renié ses engagements du premier discours de Toulon de 2008, par exemple :

1/ « Je n’augmenterai pas les impôts et les taxes »

- Pas plus tard qu’hier soir, la droite a voté l’augmentation de la TVA pour les tickets de bus, les billets de train, la consommation d’eau, les logements sociaux, la collecte des ordures ménagères

- C’est la 35ème taxe imposée par la droite depuis le premier discours de Toulon

2/ «  les modes de rémunération des dirigeants et des opérateurs doivent désormais être encadrés »

- Les PDG de BNP Paribas et Société Générale percevaient à eux deux près de 4 millions d’euros, soit 3000 fois le SMIC en 2010.

- La directive de l’UE pour moduler le paiement des bonus aux traders, adoptée en juillet 2010, n’est toujours pas appliquée en France un an après. Les bonus moyens continuent de se situer entre 200 000 et 300 000 euros.

- Les rémunérations des patrons du CAC 40 ont augmenté de 24% l’an dernier

3/  »Dans la situation où se trouve l’économie, je ne conduirai pas une politique d’austérité qui aggraverait la récession ».

- Le gouvernement enfile les plans de rigueur comme des perles : plan de rigueur de 11 milliards cet été, plan de rigueur de 6 milliards cet automne, et on parle déjà d’un nouveau plan de rigueur de 10 milliards avant la fin de l’année.

- A cause des plans de rigueur qui tuent la croissance, le nombre de chômeurs est à son plus haut niveau depuis 12 ans.

- Il y a eu 34 400 chômeurs de plus le mois dernier. C’est l’équivalent d’une ville comme Valenciennes qui est rayée de la carte économique de la France. C’est comme si une entreprise de la taille d’Alcatel disparaissait tous les deux mois.

Partager cet article

Commenter cet article