Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Le papy crash est bien en vue pour 2030 si...

24 Janvier 2010 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Solidarité

http://www.seniorscopie.com/images/menu1.gif

Si la France n'organise pas de façon efficace la solidarité envers le grand âge, le papy crash est en vue pour 2030. A l'époque, le pays comptera plus de huit millions de plus de 75 ans. Mais la ministre Nora Berra annonce des états généraux de la dépendance pour le printemps.

 

Le papy-crash est bien en vue pour 2030 si la France n'organise pas de manière plus efficace la couverture sociale relative à la dépendance. En effet, à la différence des pays du nord de l'Europe qui ont fait de celle-ci l'un des "risques" couverts, la France tergiverse. Elle ventile sa couverture compliquée entre l'assurance-maladie (60%), les collectivités territoriales ( 20%) et la CNSA(15%).Or le budget qui y est consacré devra augmenter de 50% à l'horizon 2025. En effet, si la France compte aujourd'hui cinq millions de plus de 75 ans, ceux-ci seront sept millions en 2030. Or, les dispositifs français ne sont pas optimisés. Le retour à un recours sur succession envisagé pour le financement pourrait avoir pour conséquence le retrait des demandes pour en bénéficier afin d'éviter d'entamer le patrimoine et de voir l'Etat y fourrer son nez.
Actuellement, la France compte environ 2,5 millions de souscripteurs de contrats d'assurance-dépendance pour un risque dont les contours ne sont pas entièrement mesurés mais surtout font l'objet d'un déni de la part des intéressés éventuels qui donc ne "se couvrent pas".

http://img.zphoto.fr/data/photo/7f/8f/186343.jpg

Des états généraux de la dépendance
Marie-Eve Joël (Paris-Dauphine) évoque la possibilité d'une assurance obligatoire type automobile alors que le gouvernement, à la différence de l'Allemagne, a exclu la création d'un cinquième risque de sécurité sociale à côté de la couverture famille, retraite, santé, accident. Ceci a pour inconvénient de conserver un système centré sur le salariat. Par ailleurs, la solidarité familiale qui est la clé du dispositif est insuffisamment valorisée en raison d'une absence de formation des aidants familiaux. Ceux-ci constituent une clé mal gérée de la question dans la mesure où le maintien à domicile est préconisé, avec plus de 90% d'octogénaires vivant chez eux.
Toutefois, la ministre des Aînés, le Dr Nora Berra annonce pour le printemps la tenue d' états généraux de la dépendance(Le Monde, 20/01/2010). Beaucoup de commission se sont réunies, beaucoup de rapports ont été publiés. Mais, une réflexion supplémentaire ne fait jamais de mal à condition que l'état des lieux puisse être suivi de décisions claires, prospectives et donc pérennes, à la différence du dossier des retraites par exemple. Celui-ci suscite régulièrement un rafistolage anxiogène pour les générations au travail qui finissent par ne plus croire en l'effet de la solidarité partagée. 

à lire aussi

> http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/01/19/tres-vieille-et-tres-chere-france_1293545_3224.html

Partager cet article

Commenter cet article