Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

L’extrême droite à pas de Guéant

3 Mars 2012 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

Ze Rédac

Nous n'avons que le pouvoir des mots 

L’extrême droite à pas de Guéant 1

par Lautréamont,


Il se surpasse, notre ministre de l’intérieur. Après sa provocation sur les civilisations, il déboule sur le front hallal. Avec une déclaration  qui aurait jeté en son temps des milliers de manifestants si Jean-Marie Le Pen l’avait osé !

Donner le droit de vote aux étrangers, explique benoîtement notre Ministre, c’est prendre le risque d’avoir des élus qui imposent un jour la viande hallal dans les cantines ! Oui, vous avez bien lu, bien entendu, bien vu.

Oui nous parlons bien de Claude Guéant, UMP bon teint, fonctionnaire bon teint, Ministre de la république

Oui nous sommes bien au 21ème siècle, en France.

Non vous ne rêvez pas. Ces mots ont bel et bien été prononcés, sciemment par le ministre de l’intérieur, des cultes donc…

Et nous, pauvres hères que nous sommes, obligés de billeter pour la dixième fois sur la pêche indécente, pestilentielle de la droite bon teint aux voix du FN. Rabâchant les mêmes rengaines sur ceux qui chantent la même chanson.

Pourrir, pourrir, pourrir, tout pourrir, pratiquer la terre brûlée, froidement, pour faire pencher la balance du bon côté.

Alors voici un petit message personnel à Claude Guéant et à son patron :

Nous ne nous laisserons pas faire. Nous ne vous laisserons pas faire.

Partis comme vous l’êtes, nous vous savons capable de tout. De toutes les manip, de tous les mensonges, de toutes les déclarations qui ne génèrent, à l’image de celle ci, que de la haine et de la peur.

Oui, capable de tout. Capable de parler d’épuration, de civilisation, d’anti France. Tout plutôt que de céder la place. La place qui vous serez due ad vital aerterna’, selon une sorte de droit divin.

Et bien, il faudra vous y faire chers amis. Inutile de courir à pas de Guéant vers l’extrême droite. Inutile d’être plus réactionnaires et brutaux que le furent vos  grand parents des années trente et vos parents des années des années Ponia-Pasqua.

Inutile de vous accrocher car c’est terminé pour vous. Et cette campagne, vous l’avez probablement perdue cette semaine, qui fut un tournant. Ou ça passait ou ça cassait. Et ça a cassé, fatigué qu’est ce pays de vos outrances, de vos provocations, de vos mirages.

Et il suffit de voir cette Nième déclaration de Claude Guéant pour comprendre la panique, la terreur d’un clan qui ne veut pas lâcher le pouvoir.

Jusqu’où peuvent-ils aller pour s’y maintenir? C’est toute la question. Nous rentrons dans une période noire qui nous mènera au premier tour.

Ces 50 jours de tous les dangers ou la tension va succéder à la tension. D’ailleurs nul doute que les propos de Guéant préfigurent un discours brutal de Nicolas Sarkozy sur l’immigration.

Attendons-nous au pire. L’arme des faibles. De ceux qui ont déjà perdu et ne l’acceptent pas.


A Lire Aussi :

Féria de Bayonne : du bon usage des élus dans une campagne ! par Matrix

Sarkozy en campagne : du risque d’être challenger par Hemingway

De Bayonne à Bruxelles, Sarkozy ne parvient pas à “perturber” Hollande par RichardTrois

Sarkozy à Bayonne : fiasco et stratégie de la tension par Dante

Partager cet article

Commenter cet article