Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

L'alliance PS-MoDem "va faire son chemin", selon Ségolène Royal

7 Décembre 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Régionales

http://tempsreel.nouvelobs.com/images/logo-notr.gif

La présidente socialiste de Poitou-Charentes maintient son offre d'accueillir des "centristes" sur ses listes aux régionales, malgré le refus de François Bayrou.

Ségolène Royal, dimanche, à La Couronne en Charente (Sipa)

Ségolène Royal, dimanche, à La Couronne en Charente (Sipa)

Ségolène Royal maintient son offre d'accord entre le Parti socialiste et le MoDem dès le premier tour des élections régionales en Poitou-Charentes. Dans une interview au Parisien/Aujourd'hui en France du lundi 7 décembre, elle estime que la réponse de François Bayrou "ne ferme pas la porte aux discussions". "C'est une idée qui va faire son chemin", ajoute-t-elle.

"Un laboratoire d'alliances politiques"


Pourtant, dimanche, François Bayrou a expliqué sa position devant la presse: "Si nous avions répondu 'oui, vous nous donnez quelques postes et nous venons', cela aurait signifié que nous sommes prêts à soutenir le PS. Ce n'est pas notre choix".
Ségolène Royal, pour sa part, veut croire à la possibilité d'une alliance. "Pourquoi remettre à demain ce qui peut se faire aujourd'hui", demande la présidente de Poitou-Charentes, qui estime que sa région "peut devenir un laboratoire d'alliances politiques, qui travaille en dehors des clivages partisans et de tout sectarisme".
Samedi, Ségolène Royal avait indiqué qu'elle était prête à réserver cinq places éligibles à des militants centristes sur ses listes aux élections régionales.
La veille, deux membres des Verts, dont un conseiller régional sortant, et un militant syndical avaient officialisé leur présence sur les listes de Ségolène Royal.

"De l'extrême gauche au centre"


Sa proposition d'alliance dès le premier tour ne consiste pas en un "accord d'appareils mais d'hommes et de femmes sur le terrain qui veulent travailler ensemble", souligne-t-elle dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.
De plus, Ségolène Royal note avoir "été très applaudie par les militants lorsque (elle) a parlé d'un rassemblement allant de l'extrême gauche au centre". "Là où je peux faire ce rassemblement, je le fais".
"C'est plus sérieux dès maintenant, car ce n'est pas entre les deux tours qu'on peut construire un projet, c'est trop court", analyse Ségolène Royal. "L'urgence contre une droite dure qui démolit le pays appelle un rassemblement rapide".
Persuadée d'ouvrir "un chemin irréversible", Ségolène Royal note qu'"il y a des élus du MoDem dans la majorité à la mairie de Lille", dirigée par Martine Aubry. Rappelant avoir déjà reçu une délégation du MoDem de sa région, l'ancienne candidate à la présidentielle "aurait préféré que François Bayrou leur laisse la liberté de ce choix".


(N
ouvelobs.com avec AP)

Partager cet article

Commenter cet article