Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Gaëtan Gorce officialise sa candidature à la direction du Parti socialiste

23 Juin 2012 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

Gaëtan Gorce officialise sa candidature à la direction du Parti socialiste [VIDEOS]

 

Gaëtan Gorce

Gaëtan Gorce

Quelles propositions ?

"Les propositions concrètes, elles auront lieu bien évidemment dans le débat. Moi ce que je souhaite d'abord, c'est orienter le débat vers ces sujets. Pas de querelles de personnes ! Il faut un parti rassemblé. Pas de querelles d'appareil ! Il faut un parti ouvert et démocratique. Les propositions... Qu'est-ce qui permet de faire en sorte que ce parti soit encore plus ouvert et plus démocratique ? 
Par exemple, pourquoi le Conseil national ne fonctionnerait pas demain comme un vrai parlement ? Il en a le statut, il en a le rôle. Il doit effectivement demain pouvoir se réunir plus régulièrement, ses membres doivent être les vrais députés du parti. Mais il y a encore plus important : pourquoi ne pas ouvrir nos sections plus largement à nos sympathisants, en les associant, par le débat, mais aussi par les votes, à certaines de nos orientations politiques ? 
Pas celles évidemment qui peuvent avoir un enjeu électoral et qui restent du rapport de parti à parti, mais celles qui portent par exemple sur le projet politique. De la même manière, il faut que la parité fonctionne en totalité à la tête du parti
Mais aussi la présence des jeunes ! Moi, je plaiderai avec Juliette Méadel, car j'ai souhaité que nous soyons deux dans cette démarche, c'est-à-dire un homme et une femme, quelqu'un qui a plus d'expérience politique, et quelqu'un qui s'engage récemment dans al politique, donc une forme de co-direction du parti, pour montrer que s'il y doit y avoir une direction qui a de l'autorité, elle doit être aussi collégiale, mettre en oeuvre les principes que je défends. 
Une direction plus resserrée, peut-être une vingtaine de membres au maximum, qui soit totalement paritaire, mais aussi paritaire en terme d'âge, avec des jeunes, des nouveaux venus qui doivent s'impliquer, avec des hommes et des femmes d'expérience."

 

Vidéo Antoine Busnel

La fin des motions ?
 


"Tout ça, c'est une affaire surannée. On vote sur des grands textes qui sont censés expliquer ce qu'est le monde et où il va. C'est très utile, mais ça, c'est la charte du Parti socialiste, son orientation fondamentale. Lors des congrès, faisons voter par thème ! 
Que faisons-nous sur le nucléaire ? Les militants votent. Que faisons-nous sur les institutions ? Les militants votent. Le vote doit se faire par thème, et chaque militant, chaque adhérent, peut-être chaque sympathisant, selon des règles à trouver, dont nous devons débattre, peut vouloir exercer son influence et jouer un rôle dans la décision qui est prise. 
Rendre le pouvoir aux militants, c'est mettre de côté les courants, ça n'a plus aucun sens. Sans doute faut-il que les sensibilités existent et s'expriment, mais aujourd'hui on en est prisonniers. Il faut quand même que vous sachiez que le Parti socialiste aujourd'hui continue, malgré les progrès qu'il a faits depuis les primaires, à désigner les dirigeants et les responsables dans les différentes instances selon une clef de répartition qui est celle héritée du congrès de Reims, que nous préférons oublier. 
Tout ça parce que les sensibilités ont mis le grappin, si j'ose dire, sur le parti socialiste. Sensibilités pour participer aux débats et aux idées, oui, sensibilités pour protéger et défendre les intérêts, non. Le Parti socialiste a de formidables ressources. 

Si je suis candidat, c'est parce que je crois au Parti socialiste, sinon je l'aurais quitté. Je crois qu'il est capable de se renouveler, comme il vient de le montrer lors des dernières échéances. Ce serait une erreur de penser que tout est réglé. Il faut au contraire qu'il poursuive sur cet élan."

Premier secrétaire, pas une question d'ego.

"Je suis candidat à la direction du PS parce que je crois dans mes idées, et notamment dans l'idée que je me fais du Parti socialiste. Le PS vient de gagner l'élection présidentielle et les élections législatives. Il l'a fait à partir d'un changement formidable, qui a été les primaires. On a essayé de donner la parole, non seulement aux adhérents, mais aussi aux sympathisants. 
Il y a 800.000 personnes qui ont laissé leur contact pour continuer à travailler avec nous. Alors je me dis, moi qui défend depuis des années la rénovation du Parti socialiste, qui doit reposer sur la démocratie, sur la participation, sur le pouvoir donné aux adhérents, à ceux qui croient en cette idée, plutôt qu'aux dirigeants oligarchiques, je me suis dit "C'est le moment pour que le débat porte sur ces sujets".
Le contexte s'y prête admirablement. La question du leadership est réglée.Être premier secrétaire, ce n'est pas une question d'ego, ce n'est donc pas vouloir être Président de la République. 
Nous en avons un et nous le soutenons. Ce n'est pas non plus une question de ligne politique, dans la mesure où nous avons adopté notre projet à l'unanimité et que la ligne du gouvernement est bien évidemment celle que nous devons appuyer. 
C'est donc l'occasion de concentrer le débat sur une question essentielle : comment transformer encore ce parti pour qu'il soit plus efficace pour soutenir le gouvernement, plus crédible et plus exemplaire à l'égard des Français, et encore plus tourné vers l'avenir ?
La vraie question, c'est "comment est-ce qu'on fabrique le Parti Socialiste de demain, plus démocratique, plus ouvert sur la société ? J'ai une réponse : enrendant le pouvoir aux militants, en les associant plus largement aux décisions, en faisant participer encore plus largement nos sympathisants, en combattant la cooptation... Bref, tout ce que j'ai défendu depuis des années."


Une vidéo a été mise en ligne pour lancer la candidature et le sitedessinemoiunparti.fr : 



Dessine-moi un parti ! par selmaksg

Partager cet article

Commenter cet article