Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Faire campagne, oui ! Mais en bonne compagnie !

15 Juillet 2011 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

Blog de Gaëtan GORCE

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_xld1K9ITW47gKx23mhLciMB1ThwPEFiI0h9_IWnMYnFyulodVLG-L8QEn ce lendemain de 14 juillet, le feu d'artifice n'est pas venu d'où on l'attendait ! Mais des états-majors des candidats à la Primaire qui viennent, toute affaire cessante, d'être portés à la connaissance du public.
 
Examiner la liste des soutiens à tel ou telle n'est pas sans intérêt. On peut même en sourire, tant, parfois, les ennemis d'hier se sont mués en amis d'aujourd'hui. Ce serait oublier qu'en politique, l'on n'a pas d’ennemis (et par conséquent pas d’amis non plus). La fidélité n’est plus ce qu’elle était et ceux qui y sacrifient sont à leur tour sacrifiés. Ainsi un compte-rendu de presse nous signale-t-il que les soutiens de la première heure à un candidat déclaré déploraient, en privé, s’être fait dépasser par les derniers à s’être rangé derrière celui-ci. Les plus habiles ne manqueront en effet jamais de choisir ce moyen pour mesurer, trouver ou reconquérir une influence.
 
Ceci dit, au vu de certains retournements de situations, l’on serait cependant en droit d’interroger leurs auteurs sur les raisons qui les conduisent finalement à rallier tel candidat plutôt que telle autre… Et de ne pas s’en laisser compter par leurs déclarations d’amour ou les éloges gratuits. Non ! Simplement, interroger les uns et les autres sur leurs raisons politiques !
 
Le drame et qu’en réalité bien peu sépare, sur le fond, les candidats. Ce qui donne prise à toutes les manœuvres. Et plus encore à toutes les critiques d’une opinion qui risque de se lasser des mises en scène. Voici dix-sept ans, depuis 1995, que la droite n’a de cesse d’installer de plus en plus de cynisme dans notre vie publique. Et la présidentielle ne s’annonce pas plus encourageante. On aimerait au contraire que la gauche fasse le choix de la vérité, du débat, de la pédagogie et que plutôt que de laisser aux vestiaires les questions qui fâchent (comment rétablir les comptes ; faut-il sortir du nucléaire ?), y abandonner les piètres galons que les armées mexicaines qui se mettent en place se distribuent généreusement.
 
On prête au Général de Gaulle ce mot s’adressant à un sous-officier qui se présentait à lui à la Libération au milieu de hauts gradés : « Comment, lui dit-il, vous ne savez pas coudre ! » Le PS regorge de couturiers. Ne serait-on pas en droit de leur demander quels titres (en dehors des mandats) ils ont à faire valoir ?

Partager cet article

Commenter cet article

tutti 49 15/07/2011 19:09



Excellent article de Gaétan Gorce et, comme le signalait Ségolène la semaine passée "le vote d'un citoyen a autant d'importance que celui d'un député, d'un sénateur....". C'est, une fois de plus,
ELLE qui est dans le droit chemin.


Eliane


Promesses d'avenir 49