Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Europe Ecologie lance son grand remue-méninges

24 Mars 2010 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Ecologie

http://www.mediapart.fr/sites/all/themes/mediapart/mediapart/images/mediapart_head.png  Stéphane Alliès

Prise de tête pour prendre corps. A peine les régionales terminées, le rassemblement écologiste croule déjà sous la profusion de textes et d'initiatives. Daniel Cohn-Bendit a tiré le premier, appelant à la création de comités du 22-Mars, pour discuter de l'avenir. Eva Joly lance de son côté un appel avec Pierre Larrouturou «pour des états généraux de l'emploi et de l'écologie». Enfin, une quarantaine de cadres et dirigeants, Verts et non-Verts, rendent public un texte ce mardi, se prononçant pour une nouvelle organisation du mouvement. Mediapart fait le point sur les enjeux de ce remue-méninges.

Avalanche de contributions

Dès la fin de soirée, dimanche, le texte de Daniel Cohn-Bendit est mis en ligne sur son site par Libération. Sous le titre «Inventons ensemble une coopérative politique», il appelle seul à la création de «comités du 22-Mars», en référence au mouvement éponyme qui avait été à la base de la révolte de Mai-68 (lire la grande enquête d'Antoine Perraud), pour débattre dans la France entière de l'avenir de la galaxie écolo. Un site internet (différent de celui des Verts et de celui d'Europe Ecologie) recueille déjà les signatures.

 

 

Lundi matin a vu un autre site internet écolo s'ouvrir pour, lui aussi, recueillir des pétitions de soutien. Cette fois-ci, ce sont des «états généraux de l'écologie et de l'emploi» qui sont proposés, dans un appel lancé par l'eurodéputée Eva Joly et la sénatrice Marie-Christine Blandin, ainsi que le nouveau conseiller régional d'Île-de-France Pierre Larrouturou (et d'autres signataires comme Augustin Legrand, Dominique Voynet ou Marie Bové). Objectif: «Créer 2 millions d'emplois pour diviser par deux le chômage, construire une fiscalité plus juste et plus durable, rééquilibrer nettement le partage salaires/bénéfices.» Calendrier proposé: un lancement «le 1er mai à la Mutualité», et des conclusions «à la rentrée».

Lundi midi, une vingtaine de responsables des Verts et d'Europe Ecologie embrayent le pas derrière «Dany», dans un texte publié par Mediapart et intitulé «Construire le développement durable d'Europe Ecologie». Lundi soir, «Dany» a tenu meeting devant 300 personnes, dans un café associatif parisien du canal Saint-Martin, où il a réprouvé les méthodes de la direction du parti écologiste et critiqué sans la citer sa secrétaire nationale Cécile Duflot (lire ici).

Et ce mardi matin, c'est au tour d'un autre collectif de responsables écolos de rendre public un texte, dévoilé par Mediapart, et appelé «Europe Ecologie à l'heure de l'affirmation». Point de pétition cette fois-ci, plutôt un texte de dirigeants souhaitant fixer le cap. Signé par une quarantaine de personnalités (où l'on retrouve Cohn-Bendit aux côtés des eurodéputés écolos, mais aussi de nombreux cadres des Verts, dont les dirigeants Jean-Marc Brûlé, Michaël Marie et Jean-Louis Roumégas), il pointe comme horizon «des Assises fondatrices du nouveau mouvement fin 2010 ou début 2011, après une étape intermédiaire de restitution des débats régionaux dès juin 2010 et une poursuite de la réflexion lors des journées d'été du rassemblement et des Verts».

http://varun.varshney.in/blog/wp-content/uploads/wp-post-thumbnail/_W8UGq.jpg

Rédigé en grande partie par les aurodéputés Jean-Paul Besset et Yannick Jadot (anciens président de la fondation Nicolas-Hulot et directeur des campagnes de Greenpeace), le texte fait le constat d'une «écologie politique (qui) ne peut plus se satisfaire d'une forme organisationnelle hybride, pragmatique et fragile. Prolonger la cohabitation entre un parti et un réseau reviendrait à se condamner au surplace, voire à la désagrégation».

Et d'appeler à la création d'une nouvelle formation, où l'on adhérerait par «l'acte symbolique et matériel de cotisation»«renonçant à une autre organisation politique». Une formation, qui prendrait la forme d'«un mouvement ouvert à de nouvelles énergies, structuré pour durer, fort d'une identité partagée et d'une expression politique commune, organisé de manière identique pour tous, avec des militants à égalité de droits et de devoirs, en débat permanent avec les acteurs de la société et les citoyens». et en

Enfin, dans les prochains jours, ce sont les soutiers-duettistes d'Europe Ecologie, le porte-parole Pascal Durand et le Vert Patrick Farbiaz, qui ajouteront leur pierre à l'édifice aux fondations multiples. Auteurs d'un appel pour «Qu'un nouveau cycle commence» en août 2009 dans Libération, ils entendent cette fois-ci exprimer le rejet pour l'écologie politique du présidentialisme, et la priorité stratégique qui doit consister à obtenir un groupe parlementaire en vue de l'échéance 2012. La suite pdf

Partager cet article

Commenter cet article