Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Echos de campagne.....#1

16 Février 2010 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Régionales

http://cache.20minutes.fr/img/logo/logo.jpg
 EXTRAITS
Lundi 15 février

Hélène Mandroux est optimiste
La chef de file PS en Languedoc-Roussillon, s'est dite sûre ce lundi sur LCI de franchir les 10% au premier tour et prévoit un «rassemblement» avec Europe-Ecologie et le Front de gauche au second, autour de «la liste de gauche arrivée en tête», contre le sortant Georges Frêche.

Action Discrète épinglée par le CSA?
L'avocat de Georges Frêche a dénoncé ce lundi une «campagne calomnieuse» contre son client et saisi les autorités compétentes en raison de méthodes «pas compatibles avec la vie politique démocratique». Maître Gilles Gauer a ainsi saisi le Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA) après une émission de Canal Plus, «Action discrète», mettant en scène des prétendus soutiens de Georges Frêche tenant à Montpellier des propos «injurieux» à l'égard des handicapés et des homosexuels.

Une association traîne Ilham Moussaïd devant le tribunal
L'«Association de solidarité avec les femmes arabes» a déposé un recours en référé devant le tribunal administratif (TA) de Marseille pour s'opposer à la présence d'une femme voilée sur la liste du NPA pour les régionales en Provence-Alpes-Côté d'Azur. L'association reproche au NPA de vouloir créer «une catégorie de citoyens à l'intérieur de la République indivisible, celle des femmes voilées qui nécessiterait une "visibilité électorale"», en présentant sur sa liste la jeune Ilham Moussaïd, candidate portant le voile. Pierre Godard, tête de liste NPA en Paca, a affirmé qu'il n'était pas informé de cette action et que cette association se faisait «de la pub pour pas cher».

Hamon traite Douard de «crétin»
Le porte-parole du PS a qualifié lundi de «crétin» l'élu Divers Droite Jean-François Douard, qui a comparé la gestion de Ségolène Royal en Poitou-Charentes à une dictature nazie. «Je n'ai pas de commentaires à faire devant de telles absurdités et de telles sottises», a ajouté Benoït Hamon.

L'UMP attaque le PS sur ses comptes
Valérie Pécresse a demandé ce lundi un audit des comptes du syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF), présidé depuis 2006 par Jean-Paul Huchon (PS), son adversaire, dont elle pense que la situation financière serait critique en 2011 en cas de victoire de la gauche. «Pass Navigo dézoné le week-end et les jours fériés, transports gratuits pour les jeunes en insertion, tarif unique à 65 euros, ticket à 1 euro, qui paiera?», demandent Rama Yade et Frédéric Valletoux, les porte-parole de Valérie Pécresse. Cette demande intervient, comme par hasard, la veille d'une conférence de presse de Jean-Paul Huchon sur le thème: «Opération vérité sur les transports en Ile-de-France».

La liste de René Souchon (PS) invalidée en Auvergne?
La liste conduite par le président socialiste sortant de la région Auvergne, René Souchon, a fait l'objet ce lundi d'un refus d'enregistrement par la préfecture, une décision dont le parti socialiste local a immédiatement fait appel devant la justice administrative. «Selon la préfecture, deux des 22 candidats de la liste n'ont pas le droit de se présenter car ils sont assimilés fonctionnaires», a indiqué le PS-63. «Si le tribunal administratif donne raison au préfet, nous aurons 48 heures pour présenter une nouvelle liste», avec deux nouveaux noms, a ajouté l'antenne locale du parti, selon laquelle il «y aura bien une liste socialiste en Auvergne».

La réplique des pro-Frêche à Claude Bartolone
Le patron de la fédération PS de l'Hérault, Robert Navarro, a jugé ce lundi sans «valeur» la déclaration de Claude Bartolone, proche de Martine Aubry, qui a affirmé que les candidats PS des listes Frêche en Languedoc-Roussillon
sont désormais «en dehors du parti».

Bruno Beschizza en faveur d'un «sondage ethnique» dans la police
Le syndicaliste policier tête de liste de l'UMP en Seine-Saint-Denis, s'est prononcé pour un «sondage ethnique» répertoriant l'origine des agents de police afin de montrer selon lui que la police est un vecteur d'intégration. Il a prononcé ce voeu lors d'un «speed dating» entre citoyens et candidats le 10 février dernier en Seine-Saint-Denis.

Le MoDem fait faux bon dans le Languedoc-Roussillon
Le parti démocrate sera absent du scrutin en Languedoc-Roussillon, en raison de dissensions entre les instances régionales de ce mouvement et François Bayrou, a assuré le leader du MoDem dans la région, Marc Dufour. Début janvier, les militants avaient majoritairement choisi comme tête de liste MoDem, lors de primaires, le tandem Marc Dufour-Dominique Canu, devant le tandem Catherine Labrousse (MoDem) et Patrice Drevet, ancien présentateur météo de France Télévisions et membre d'Alliance écologiste indépendante (AEI). Mais des négociations s'étaient ouvertes avec Patrice Drevet, «imposées par Paris» selon Marc Dufour qui a décidé de faire désormais cavalier seul.

Les agriculteurs aussi se présentent

Deux listes issues du monde agricole ont été déposées ce lundi en Bretagne et dans le Nord/Pas-de-Calais. Ce sont respectivement les listes «Terres de Bretagne», menée par un producteur de porcs du Finistère, et «Mettez le Nord/Pas-de-Calais dans vos assiettes», alignée par des membres du syndicat des Jeunes agriculteurs (JA).

50 candidats PS sur les listes Frêche sont désormais «en dehors du parti» selon Bartolone
Le PS l'avait promis, le PS l'a fait. Les candidats en Languedoc-Roussillon qui ont décidé de rejoindre Georges Frêche au lieu d'Hélène Mandroux sont exclus du parti. C'est Claude Bartolone, proche de Martine Aubry qui l'a déclaré en marge d'un déplacement de la numéro un PS à La Réunion.

En Languedoc-Roussilon, le MRC soutient Georges Frêche
Le parti de Jean-Pierre Chevènement, qui a signé un accord avec Martine Aubry au niveau national mardi dernier, ne soutiendra pourtant pas la liste du PS en Languedoc-Roussillon, mais le président sortant Georges Frêche, a annoncé le MRC dans un communiqué. Les candidats du MRC seront présents sur la liste Frêche.

Le PS réclame des excuses après que le système Royal a été comparé au «régime nazi»
Ça c'était passé le 4 février dernier (cf. vidéo ci-dessous), ce dimanche, le PS, en la personne de Maxime Bono, député-maire de la Rochelle, a réclamé des excuses, rapporte Ouest France. Ce lundi, le maire de Lagord, Jean-François Douard, qui avait prononcé les propos incriminés lors d'un meeting de l'UMP, a réagit dans les colonnes de Sud Ouest. Il explique: «Je n’avais absolument pas imaginé que l’on ferait cet amalgame, que je regrette profondément. J’ai simplement eu le tort d’avoir fait une référence historique, comme j’aurais pu le faire avec d’autres périodes de l’histoire. Mais jamais je n’avais voulu comparer Ségolène Royal à un nazi.»


30% des Français veulent la gauche dans leur région, 26% la droite
Et ils sont 26% à vouloir ni l'une ni l'autre, selon un sondage Ifop pour La lettre de l'opinion rendu public lundi.

Réunion: l'UMP échoue à déposer une liste d'union
Il y aura donc trois listes aux régionales de la droite réunionnaise. Parmi elles, figurent celle conduite par le député-maire du Tampon Didier Robert (UMP) et celle du sénateur Jean-Paul Virapoullé (UMP) qui a fait dissidence après avoir violemment dénoncé la mise à l'écart de son groupe. Jean-Paul Virapoullé, chef de file du mouvement La Relève, a accusé le député-maire du Tampon d'être un «dictateur». Il lui reproche d'avoir fait main basse sur la liste de l'Union en excluant ses partisans. Au mois de novembre, sous la houlette de Olivier Biancarelli, conseiller politique en charge de l'outre-mer à l'Elysée, les deux hommes avaient signé un protocole d'accord désignant Didier Robert tête de liste et Jean-Paul Virapoullé coordonateur de la campagne. Ils avaient été reçus ensemble par Nicolas Sarkozy à son hôtel, lors de sa visite dans l'île à la mi-janvier.

Jean-Jack Queyranne a respecté une grande partie de ses engagements
20 Minutes passe au crible le bilan du président de la région Rhône-Alpes. Particulièrement salué, l'investissement de 600 millions d'euros pour améliorer le matériel et les lignes du réseau TER, dont le nombre de passagers a progressé de 50 % en cinq ans. Du côté de l'opposition, on fait le bilan aussi. Au FN, Bruno Gollnisch dénonce «la gestion du PS», qui, selon lui, «a été dispendieuse».

La clôture des listes c'est à midi
Les derniers dépôts de listes devront être effectués ce matin.

En Poitou-Charentes, Ségolène Royal est donnée gagnante
La présidente sortante arriverait en tête au premier tour des régionales avec 34%, d'après un sondage OpinionWay-Fiducial pour le Figaro/LCI publié lundi. Son principal rival, le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau, tête de liste UMP-NC-MPF, se classerait second (29%), suivi des listes Europe Ecologie (15%), du FN (7%), puis du MoDem et du Front de gauche, ex-aequo avec 5%.
20minutes.fr


Partager cet article

Commenter cet article