Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Demain, j’irai voter Ségolène Royal. Je ne suis pas militant ni adhérent socialiste

8 Octobre 2011 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Ségolène ROYAL

Demain, j’irai voter Ségolène Royal. Je ne suis pas militant ni adhérent socialiste. Je ne vote pas socialiste, sauf en 2007, aux présidentielles. J’essaierai de convaincre mon voisin et ami de venir voter au moins Hollande. C’est un sarkozyste déçu et Hollande est le juste compromis pour lui.

1. Je respecte celles et ceux qui voteront différemment. Je ne dirai rien contre. Il faudra soutenir celle ou celui qui gagnera, ne pas répéter les erreurs de 2007. Ne pas se déchirer.

2. Je comprends celles et ceux qui hésitent. J’ai entendu celles et ceux qui pensent que « le temps de Ségolène Royal est passé« . Mais je n’accepte pas cette résignation, ni cette critique. Elle est injuste. Elle ne vise que Ségolène, elle dont l’essentiel des propositions d’il y a 5 ans, celles-là même qui choquaient les bonnes âmes de gauche ou de droite ont aujourd’hui été reprises par les autres candidats.

3. La situation du pays, et de l’Europe, exige un changement. Après 5 ans de Sarkozysme, notre nausée est immense. Je n’ai aucun souci avec le souci légitime de réduire l’endettement, ni avec celui de ramener la sécurité dans mon quartier. A gauche, Ségolène Royal est parfois apparue trop à droite. C’est une critique qui revient souvent chez celles et ceux qui auraient voter DSK.

4. Ségolène Royal apporte l’indignation à notre combat. Plus mes camarades et amis m’expriment leurs doutes devant sa rage à en découdre, plus je pense qu’il faut bien que quelqu’une fasse le ménage. Ségolène Royal est la seule capable de résister aux coups, de s’affranchir des chapelles, de séduire l’électorat populaire qui manque tant au PS. Que des CSP+ s’en inquiètent, qu’importe.

5.  François Hollande n’est pas assez écologiste. Qu’il nous promette encore 50% d’électricité nucléaire dans une vingtaine d’années est inacceptable, à ce stade du processus électoral. Ségolène s’est quand même opposée à la taxe carbone. Et pour un bon motif: son injustice sociale. En août 2010, ce fut l’un des rares moments où je me suis désolidarisé de mon camp écolo pour soutenir cette indignation.

6. Arnaud Montebourg est brillant, parfois drôle. Je l’ai admiré quand il était l’avocat qui dénonça la corruption. J’approuve un peu sa démondialisation. Le concept servira plus tard. Mais il est un peu court. Il faut convaincre plus largement. Montebourg conserve une indignation trop limitée. La précarisation du pays frappe aussi bien les ouvriers que les petits entrepreneurs.

7. Aubry est une énigme. Je veux bien oublier l’ineffable Congrès de Reims. Je me souviens de certains billets écrits sur ce blog. Aubry a l’image d’une gauchiste du PS (« la dame des trente-cinq heures« ), mais elle était soutenue par DSK. Depuis quand l’ex-patron sérieux et coucheur du FMI incarne-t-il la gauche du PS ?

8. Valls est une autre énigme. Je ne sais plus ce qu’il fait au PS, même s’il se défend toutes les deux minutes d’être à droite.

9. Et Baylet ? Baylet est radical de gauche. Il n’est même pas dans l’équation. Mais c’est sympa d’avoir participé. Il a prouvé que les primaires citoyennes pouvaient assurer un peu de visibilité sans plonger dans le ridicule d’une candidature symbolique aux présidentielles. Merci à lui.

Ce dimanche, donc, je voterai encore Ségolène Royal.

http://sarkofrance.wordpress.com/2011/10/08/pourquoi-je-voterai-segolene-royal/

Partager cet article

Commenter cet article