Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Affaire Jean Sarkozy : Michèle Delaunay décoche une flèche dans l'hémicycle

13 Octobre 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

http://l.liberation.fr/img/content/lg_libe.gif

POLEMIQUE - Michèle Delaunay, la députée de Gironde qui avait déjà réagi très promptement en fin de semaine dernière, à la possibilité de la nomination de Jean Sarkozy à la tête de l’Epad (établissement d’aménagement de la défense), importe aujourd’hui l’affaire dans l’hémicycle.

Par le biais d’une question à Martin Hirsch, haut commissaire aux solidarités actives et à la jeunesse, elle remue un peu plus le couteau dans la plaie de la majorité. «Quelle confiance peuvent avoir aujourd’hui les jeunes français en vos paroles et en votre plan ?» attaque la députée avant d’enfoncer le clou : «Au moment où vous nous présentez votre plan pour la promotion des jeunes, nous apprenons la nomination de M. Jean Sarkozy à la tête de l’Etablissement d’aménagement du plus gros quartier d’affaires européen, la Défense.» Dans sa question, Michèle Delaunay se fait un devoir de rappeler que 25 % des jeunes et notamment des diplômés sont au chômage et interroge Martin Hirsch sur les répercussions que l’ascension éclair de Jean Sarkozy va avoir auprès de cette population. «Quel signe leur donne-t-on aujourd’hui ? Où est la promotion du travail de l’effort ? Où est le mérite ? Où est l’exemple, cette exemplarité républicaine que nous devons d’abord exiger au plus haut niveau de l’Etat ?» demande-t-elle. Avant de conclure : «Comment ne pas voir, ne pas comprendre qu’il s’agit de l’appropriation d’un département, et par une famille et par un clan. Et vous Ministres intègres, Conseillers vertueux, que dîtes-vous, que faîtes-vous ?» La députée va encore plus loin sur son blog. Dans un billet intitulé «De Jean Sarkozy et du cheval Incinatus», elle compare la situation actuelle à la décadence de l’empire romain en s’autorisant une saillie particulièrement mordante : «Pas d’excès d’inquiétude : si Caligula fit Consul son cheval Incinatus, le Président n’a, à ce jour aucun animal connu des médias.»

http://a9.idata.over-blog.com/415x537/2/76/10/65//empereur-sarko.jpg

C’est Benoist Apparu, le secrétaire d’Etat chargé du logement et de l’urbanisme qui a répondu à Michèle Delaunay au nom de Martin Hirsch en expliquant que «la seule légitimité qui vaille c’est celle de l’élection», que «Jean sarkozy a une double légitimité» et que l’Epad n’est pas dirigé par une seule personne mais par un conseil d’administration.

Le blog de Michèle Delaunay

Partager cet article

Commenter cet article