Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

A La Rochelle,Ségolène Royal portée par ses troupes survoltées

27 Août 2011 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Ségolène ROYAL

http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/161899_112762252088844_3504952_q.jpg  http://hotproxy02.twitpic.com/photos/large/382238432.jpg
                               Ségolène Royal vendredi soir à La Rochelle.
Ségolène Royal a réuni vendredi soir ses militants de Désirs d’avenir dans une ambiance survoltée. Standing ovation de 10 minutes, slogans à la Ségolène… La candidate à la primaire veut parler à « la France qui souffre ». Et si possible faire mentir les sondages.

« Elle est vraiment phénoménale ! » Pas de doute, les militants de Désirs d’avenir y croient. Vendredi, en début de soirée, Ségolène Royal a rassemblé ses soutiens en marge de l’université d’été du PS, à La Rochelle. Dans une ambiance survoltée, plusieurs centaines de ségolénistes – 800 à 1000 selon les organisateurs – applaudissent, crient, agitent des drapeaux, galvanisés par celle qu’on appelait parfois « la madone » il y a 5 ans. L’ambiance n’est pas sans rappeler celle de la campagne de 2007. Ségolène Royal était alors la candidate du Parti socialiste. Elle rêve de le devenir à nouveau, en emportant la primaire et en déjouant les pronostics.

Chauffés à blanc, écharpe rouge au cou, les militants pro-Ségo débordent d’enthousiasme. La candidate est obligée d’arrêter son discours 10 minutes pour une standing ovation. La salle scande « Présidente ! », « on va gagner », et même « on a gagné ». Les militants portent leur championne. Ségolène Royal est aux anges. Vêtue d’un chemisier blanc et d’une veste rouge écarlate, elle aborde le sourire des grands jours. Son public connaît le show par cœur. La candidate veut « faire des banlieues non pas un problème »… « mais une partie de la solution » enchaîne en cœur la salle. « Je n’oublie pas la précarité de nos campagnes », ajoute aussitôt Ségolène Royal.

Elle veut parler à « la France qui souffre » et propose une « société de confiance », sans oublier son désormais classique « gagnant-gagnant ». Les formules de la vulgate royaliste sont rodées. « Ce message de force citoyenne, je veux qu’il aille au-delà de cette salle ! »

Rejouer la partie

La TVA à 5,5% dans la restauration, Ségolène Royal est prête à la conserver, mais sous condition : « Désormais il n’y aura plus un seul avantage sans contreparties ». Autre thème cher à « Ségo », la sécurité. « Elle est une valeur républicaine majeure, je prendrais le problème à bras le corps », promet-elle, à coup « d’encadrement militaire des délinquants » et « de police citoyenne de proximité ». La présidente de la région Poitou-Charentes fait aussi de l’éducation sa priorité. La lutte contre la violence scolaire est au programme, comme le rétablissement de l’année de formation pour les enseignants. La salle apprécie.

Ségolène Royal propose une « transformation tranquille ». Et résume son corpus idéologique : « La synthèse entre les valeurs considérées comme traditionnelles, de l'éducation, la famille, l'école, la sécurité, la justice et aussi l'invention du futur d'une France moderne, de la mutation écologique, de la démocratie participative, de la réforme des institutions ».

Le discours se termine sur fond des Black eyes peas, « I've got a feeling ». Et la primaire, elle la sent bien justement. Ce ne sont pas les sondages, qui la placent en troisième position depuis des mois, qui vont la faire douter. Ségolène Royal a sans aucun doute retrouvé sa force de conviction. La conviction qu’elle est en mesure de l’emporter. Elle croit en elle et se rappelle des 17 millions de voix qui l’ont choisie au second tour en 2007. Une autre élection, un autre contexte. Mais la candidate croit possible de rejouer la partie. « J'attends sereinement le verdict des urnes. Rendez vous le 9 octobre ».

François Vignal, envoyé spécial à La Rochelle

Partager cet article

Commenter cet article