Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Rénovation du PS: la méthode Aubry à l'épreuve de l'expérience Jospin

1 Octobre 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

http://www.mediapart.fr/sites/all/themes/mediapart/mediapart/images/mediapart_head.png

La cause est entendue. A moins d'une improbable mobilisation massive de militants socialistes touchés par la grâce rénovatrice et prêts à aller voter, le PS a raté son premier rendez-vous avec la réforme de son appareil. Lancée pour reprendre la main en ouverture de l'université de La Rochelle, la rénovation du parti socialiste, porte pourtant sur des enjeux essentiels (non-cumul des mandats, organisation de primaires ouvertes, reconnaissance de la diversité). Mais elle a donné lieu à une campagne inaudible et

tardive, selon les uns. A des questions «incompréhensibles» ou «tiédasses», selon les autres.

Martine Aubry' 2009 a voulu faire du Jospin' 1995 (lire notre analyse au sortir de La Rochelle). Ainsi que l'assume l'entourage de la première secrétaire, la méthode du référendum militant est directement inspirée de celle de Lionel Jospin lorsqu'il reprend en mains le PS. Mediapart s'est replongé quatorze ans en arrière, quand Lionel Jospin soumettait en octobre 1995 son élection à la tête du PS au vote militant, accompagné d'un questionnaire rénovateur pour mettre en œuvre la réforme d'un parti miné par les querelles de personnes et les échecs électoraux.

C'est l'occasion de constater que rien n'a vraiment changé au PS, ni les effectifs, ni les têtes d'affiche, ni les questions posées, même si la légitimité du premier secrétaire d'alors était tout autre que celle de Martine Aubry aujourd'hui. Retour vers le futur comparatif.

suite et texte intégral Pdf

Partager cet article

Commenter cet article

frederic crochet 02/10/2009 03:45


je n'ai pas participé à cette mascarade qui selon moi n'avait qu'un seul but: récupérer des adhésions...