Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

S.Royal: "Avant de taxer les ménages, il faut taxer les compagnies pétrolières et Total"

2 Septembre 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Ecologie

http://www.lepost.fr/medias/www/1.0.249/img/headerv2/logo_v2.png   Par RichardTrois

Ségolène Royal en conférence de presse sur la Taxe Carbone.

Ce mardi midi, Ségolène Royal tenait une conférence de presse dans les locaux de l'Assemblée nationale pour exposer longuemment et en détail sa position sur la taxe carbone du gouvernement.

Au cours de cette conférence de presse, elle a démontré, transparents "PowerPoint" et chiffres à l'appui, que cette taxe était une injustice et a proposé des solutions alternatives.
Ségolène Royal a expliqué aux nombreux journalistes présents que cette taxe va toucher en priorité les plus vulnérables, les personnes habitant loin de leur travail et qui n'ont aujourd'hui en aucun cas le choix de se déplacer propre. "Les défis écologiques ne doivent pas aboutir à une régression sociale mais à un progrès social, ça c'est le principe de base", a-t-elle lancé, jugeant une nouvelle fois la taxe carbone à la fois "inefficace et injuste".

Revenant sur la crise du réchauffement climatique -qui nécessite un changement de civilisation- et les drames humains qu'il engendre, Ségolène Royal a fait remarquer que la création d'un "impôt supplémentaire sur l'essence, le gaz et le fioul" était un très mauvais service à rendre à l'Ecologie et à la question environnementale. La présidente de la région Poitou-Charentes a pris exemple sur les mesures environnementales qu'elle a prise pour démontrer que lorsque des mesures incitatives sont prises, les Français sont demandeurs d'énergie et d'équipements propres.

Ségolène Royal a ensuite fait plusieurs propositions. "Avant de taxer les ménages qui ont besoin de leur voiture pour se déplacer et n'ont pas d'autres choix, il faut taxer les compagnies pétrolières et Total" a-t-elle déclaré. L'ex-ministre de l'Environnement a aussi préconisé un "plan massif de développement des voitures électriques", l'application du "principe pollueur payeur" et le développement du système "bonus-malus".

Ségolène Royal a aussi relu à la presse la lettre qu'elle avait fait parvenir en 2007 à Nicolas Hulot où elle se disait opposée à une taxe carbone. Elle tenait visiblement à démontrer que contrairement à ce que dit l'UMP, elle n'a pas changé de position et milite pour une fiscalité écologique juste.

Interrogée par une journaliste sur la déclaration de Cécile Duflot qui l'accusait de démagogie, Ségolène Royal a répondu :
"Mais la démagogie, c'est de faire croire que l'on fait de l'Ecologie alors que l'on en a pas la certitude. C'est se repeindre en vert à bon compte."

Partager cet article

Commenter cet article