Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Les primaires en débat....à Marseille

22 Août 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Espoir à Gauche

http://profile.ak.fbcdn.net/object3/904/76/q97539957978_4345.jpg

Comment sera désigné le candidat de la gauche pour l'élection présidentielle de 2012 ? A l'approche des universités d'été du PS, le débat sur les primaires est relancé au sein de parti socialiste. Une idée que défendent les membres du courant de Vincent Peillon, "l'Espoir à gauche", réunis à Marseille.

Vincent Peillon se positionne en vue de faire accepter des primaires à gauche pour l'élection présidentielle de 2012. Il déclarait aujourd'hui sur France Inter : "On a besoin de ces primaires, pas seulement pour arbitrer entre quelques élégances de personnes mais pour que la société française se mette en mouvement à nouveau". Une façon de donner de l'élan à son courant "L'Espoir à gauche" qui vient d'ouvrir ses ateliers en vue d'apporter des idées nouvelles aux universités d'été du Parti Socialiste.

Départager les progressistes

Il s'aligne ainsi sur les positions défendues par Ségolène Royal car selon lui, "il faut aller vite" pour en parler sérieusement lors des universités d'été. Vincent Peillon croit à une ouverture de la gauche dans le cadre d'éventuelles primaires : "tous les progressistes peuvent y participer: les Verts, les Radicaux, les citoyens et bien entendu le plusgrand nombre de Français. L'idéal c'est d'aller vers trois, quatre millions de participants".

Jean-Louis Bianco pense régler la crise de leadership du PS

Jean-Louis Bianco plaide lui aussi pour de primaires ouvertes et rapides :  "Le PS affronte une crise de leadership et ce processus est extrêmement important pour tenter de la régler". Le député socialiste proche de Ségolène Royal, juge néanmoins que le débat doit rester serein et désapprouve Arnaud Montebourg : "je le soutiens sur le fond, mais pas sur la forme. Je trouve la méthode inopportune, sortons des incantations et ne prenons pas de positionnement qui risque de déchirer le parti".

Menucci en accord avec Montebourg

Le socialiste Patrick Menucci, au contraire en accord avec Montebourg et sa tribune publié par le nouvelobs.com. La menace d'Arnaud Montebourg "ne doit pas être prise au premier degré". Selon lui, "c'est plutôt un appel au secours pour que tout le monde bouge. Si un dirigeant du niveau d'Arnaud Montebourg menace de quitter le PS sur la question des primaires, cela montre bien qu'il s'agit d'une question déterminante, décisive".

Bianco donne la liste des acquis à la cause

A écouter Jean-Louis Bianco, l'idée de l'organisation de primaires pour départager les poids lourds du PS semble être accepté par beaucoup. Le député socialiste avance les noms de Ségolène Royal, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, "les amis" de Dominique Strauss-Kahn et sans doute une partie de ceux de François Hollande et de Bertrand Delanoë".

Partager cet article

Commenter cet article