Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Les primaires au coeur du débat

21 Août 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Espoir à Gauche

http://www.lepoint.fr/images/commun3/header/logo.gif ATELIERS D'ÉTÉ DE L'ESPOIR À GAUCHE

Ambiance studieuse dans les jardins du Pharo, à Marseille. Ce 21 août, les derniers vacanciers peuvent croiser dans les allées les socialistes Vincent Peillon, François Rebsamen ou encore Jean-Pierre Mignard, qui vont d'un amphi à l'autre. Au programme de cette première journée des Ateliers d'été de L'Espoir à gauche : "Quel avenir pour les retraites", "passer un nouveau pacte entre la République et l'école", "la crise de la social-démocratie". D'emblée, les organisateurs se disent satisfaits (soulagés ?). Les militants sont au rendez-vous : "on marche vers les 2.000 personnes", nous assure l'avocat proche de Ségolène Royal Jean-Pierre Mignard. Le maire de Dijon François Rebsamen savoure : "Derrière cette grande chaleur, il y a une grande attente de se parler, de réfléchir ensemble à comment gagner en 2012."

Loin d'être déstabilisés par la fin de semaine chaotique du PS - Arnaud Montebourg a publié sur le site Internet du Nouvel Obs mercredi une tribune menaçant de quitter le parti -, ceux qui ont soutenu Ségolène Royal au congrès de Reims martèlent l'utilité de leur initiative. Et se justifient, alors même qu'ils grillent la politesse à la direction du PS qui organise sa rentrée officielle le week-end prochain à La Rochelle. "Nous sommes la sensibilité la plus importante du PS", rappelle d'abord François Rebsamen. "En plus, depuis ce matin, j'ai le sentiment que nous évoquons vraiment tous les sujets qui comptent", ajoute le maire du 1er secteur de Marseille Patrick Menucci. Par sujets qui comptent, l'homme veut dire sujets qui fâchent au PS : l'organisation de primaires ouvertes et la question des alliances.

"Nous ne souhaitons pas être en concurrence avec le PS"

À Marseille en effet, tous sont favorables à l'organisation de primaires ouvertes pour désigner le futur candidat du parti à la présidentielle 2012. Favorables, donc, à la proposition d'Arnaud Montebourg, secrétaire national à la Rénovation du PS, furieux de ne pas être écouté sur le sujet par sa direction. D'où la menace de démission... Le président du Conseil général de Saône-et-Loire se réjouira donc de savoir que Jean-Pierre Mignard lancera samedi "un appel aux électeurs". Il nous raconte : "C'est eux qui comptent. Je veux donc leur dire l'importance de s'associer aux militants dans la désignation du candidat de la gauche pour 2012." Par ailleurs, si Ségolène Royal, quelque peu en froid avec certains membres de L'Espoir à gauche, Vincent Peillon en tête, n'est pas à Marseille, c'est bien le projet qu'elle a défendu au congrès de Reims qui domine les discussions.

Il en va ainsi des alliances. Samedi, Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou, participera, aux côtés de Robert Hue (PCF) et de Daniel Cohn-Bendit (Verts) à un atelier explicitement intitulé : "Une nouvelle majorité en France, comment et avec qui ?" Et que la direction du PS, qui n'abordera pas cette question à La Rochelle, n'y voit pas une volonté de ringardiser la direction en place : "Nous ne souhaitons pas être en concurrence avec la direction du PS, mais en convergence", assure Jean-Pierre Mignard. Tous, d'ailleurs, aiment à rappeler qu'ils seront présents à La Rochelle.

Partager cet article

Commenter cet article

asse42 21/08/2009 23:43

Oui EAG met la pression sur le PS en s'emparant des débats qui comptent pour l'avenir. Et dans la continuité des propositions portées par Ségolène Royal. C'est excellent