Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Sarkozy/Afrique: le PS soutient les propos de Ségolène Royal

7 Avril 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC

AP | 07.04.2009 |

Le PS a apporté massivement son soutien mardi à Ségolène Royal qui a "eu raison" de demander pardon au Sénégal pour les propos de Nicolas Sarkozy sur la place de l'homme africain dans l'Histoire.

Le porte-parole du PS Benoît Hamon a jugé que la présidente socialiste de Poitou-Charentes avait eu "raison". Elle "a été dire: notre président, le président de la République http://tempsreel.nouvelobs.com/file/666941.jpgfrançaise, en tenant ce discours-là, a tenu un discours qui ne nous honore pas et qui n'honore pas la République".

En tant que "citoyenne française et femme politique", Ségolène Royal "a raison de le faire et je ne vois pas pourquoi on va lui chercher querelle là-dessus", a souligné Benoît Hamon sur i-Télé. "Cet embarras" du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner "vaut approbation des propos de Ségolène Royal".

Quant au député du Doubs Pierre Moscovici, il a estimé que, "quand Nicolas Sarkozy a dit que l'Afrique n'était pas suffisamment entrée dans l'histoire, il a prononcé un discours qui était ethniciste et insupportable et Ségolène Royal a raison de le dire", a-t-il déclaré sur Canal+.

Le député européen Vincent Peillon, proche de Ségolène Royal, a assuré quant à lui que "ce n'est pas une posture (NDLR: de Ségolène Royal) devant un propos comme" celui du président de la République. "Cela a été une honte pour la France comme les discours sur le colonialisme (...), c'était une injure".

"Est-ce que notre ancienne candidate à la présidentielle, qui a représenté 47% des Français, qui connaît bien le continent africain, avait le droit d'aller apporter des paroles de pacification et une autre vision de nos rapports et de l'histoire? Moi je le crois profondément, c'est sa responsabilité", a-t-il ajouté sur RMC-Info et BFM-TV. "Dès qu'elle s'exprime, elle est entendue; finalement qu'il y ait encore des gens de gauche qui puissent être entendus, je m'en félicite". AP

Partager cet article

Commenter cet article