Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Ségolène ROYAL : leader de LA GAUCHE

23 Mars 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Libre expréssion

desirrepublicain           actualité politique indépendante des médias

Au fur et a mesure que nous approchons de l’échéance du 7 juin 2009, nous ne pouvons constater http://www.ledevoir.com/2007/01/23/images/seg_af_230107.jpgqu’une chose, c’est que à gauche en dehors de Ségolène Royal il n’y a pas de leader charismatique qui assume pleinement le fait de diriger la France


La critique est facile mais l’art est difficile, je n’invente rien. Que n’a-t-on pas entendu suite au Zénith de Ségolène Royal. Ses principaux amis socialistes n’en ont retenu qu’une chose : la forme. Ils n’ont pas entendu, ou n’ont pas voulu entendre les différents messages politiques qui ont été distillés lors de ce Zénith.
Mais surtout ils n’ont pas vu ou n’ont pas voulu voir que le Zénith était plein.
Mr Mélenchon et Me Buffet ont presque réussi la même chose. Grace aux sympathisants communistes très organisés et aux militants du PG, la salle était certes un peu moins pleine, mais ce fut un beau succès.

Par contre aucun média n’en a parlé. Le PG et le PC occupant des positions identiques à celle du NPA, les médias privilégient toujours l’original à la copie même si la copie prend moins de risque ce qui est le cas aujourd’hui.

Car reconnaissons-le. Je n’apprécie politiquement ni M Mélanchon ni M Besancenot. Mais je reconnais au moins à M Mélenchon et aux communistes le fait d’assumer pleinement leurs positions et de se mettre en première ligne (même M Mélanchon n’a plus réellement le choix puisque l’année prochaine il ne sera plus sénateur) et de dire clairement qu’ils ont la volonté de participer à un gouvernement, alors que M Besancenot critique, et se positionne de telle façon a ne pas être élu et rester le petit facteur de Neuilly.


Qu’il est facile de toujours critiquer et de ne jamais prendre ses responsabilités. Même M Le Pen s’était fait élire au parlement européen. M Le Pen anti Républicain, anti tout prenait ses responsabilités pas M Besancenot.
Mais revenons un instant sur la salle vide du Zénith.

L’organisation a été je peux le dire lamentable. Les invitations aux sympathisants ont été lancées dans la semaine du 15 pour le 22 ça fait juste.

Alors évidemment même si vous soutenez Martine Aubry, il faut vous payez le ticket de train au prix fort et là votre sympathie en prend un coup.

Par contre il suffit de quelques mail pour faire part de cette désorganisation, de votre colère à vos amis pour leur dire que plutôt que d’aller au Zénith, vous les inviter à la chasse, à la pèche, manger une grillade…et lorsque d’après le parisien du 23.03.09 les fédérations de la région parisienne sont dans le collimateur. c’est tout de même avant tout au siège qu’il faut s’en remettre. Si comme le dit M Lamy « Il ne suffit pas d’un mail pour mobiliser » il suffit d’un mail multiplié pour démobiliser


C’est exactement ce qui s’est produit. Et nous sommes arrivée à cette situations où une fois retirées les personnes venues des fédérations du Nord (toujours selon le Parisien) « entre huit et dix cars » soit entre 500 et 700 personnes et les élus locaux la salle aurait été plus que clairsemée.

Tellement clairsemée que le matin, Me Aubry n’a pas pu faire monter sur scène les élus locaux comme prévu. Au risque de se retrouver devant une salle vide

http://medias.lepost.fr/ill/2009/03/23/h-20-1467463-1237800455.jpg

                                                                        merci C H I M U L U S


Malheureusement pour elle, Me Aubry avait convoqué la presse, qui n’a pu que constater cet échec.


Mais l’autre information politique à gauche dont les médias n’ont pas parlé est aussi un échec.

C’est l’échec définitif du « Front de Gauche »Le PG de Mélenchon s’est allié avec le PC de Marie Georges Buffet. Jusque là tout va bien.

Sauf que le NPA refuse toute alliance aux européennes avec eux ou si mais sous la condition expresse que l’alliance PG/PC/NPA se fasse pour les européennes et les régionales et qu’il n’y ai pas d’accord politique avec les autres forces de gauche !

Comme 99% des PG sont des ex PS, ils espèrent quand même pouvoir être élus aux prochaines régionales sinon au 1er tout du moins au 2 ème tour ! Quand aux communistes un tel accord signerait pour eux leur mort immédiate ! Mourir peut être mais dans la dignité et pas enterré par des Trotskistes quand même !


Restait le MDC de Jean Pierre Chevènement, à qui était réservé 2 têtes de listes par ledit « Front de Gauche » Hors l’information est tombée une résolution a été adoptée par le Conseil National du Mouvement Républicain et Citoyen, dimanche 22 mars 2009 qui dit ceci en substance


« Une alliance électorale sans principe ni débouché stratégique ne correspondrait pas à notre conception de l’action politique. Le MRC constate que la gauche aujourd’hui n’offre malheureusement pas de débouché politique à la crise et à la protestation sociale : le PS n’a pas rompu avec sa ligne sociale-libérale, comme l’a montré la ratification du traité de Lisbonne par la majorité de ses parlementaires. Le « Front de gauche » n’offre pas de perspective sérieuse de redressement. Le NPA ne veut pas venir au pouvoir. »


A gauche la situation est donc aujourd’hui la suivante : Un NPA dont le leader ne veut pas être élu, un soit disant « Front de Gauche » qui est décapité avant même d’être lancé, un PS qui ne mobilise pas et Ségolène Royal qui dès qu’elle prend la parole ou fait une réunion attire soit les médias mais beaucoup mieux attire les personnes de toutes classes et plus particulièrement les classes populaires.

Le PS a ainsi tendance a oublier aujourd’hui qu’il doit une partie de son financement au score réalisé par Ségolène Royal lors des élections présidentielles. Ainsi plus que le pourcentage c’est le nombre de voix recueillies qui lui permette ce financement. (il en va de même pour l’UMP avec Sarkozy)


La méthode peut ne pas plaire, mais elle a fait ses preuves et s’est répétée aux législatives quand Ségolène Royal a soutenu des candidats ou que des candidats ont revendiqué son soutien (même si c’était un gros mensonge)

A partir tous ces éléments, tout comme pour Sarkozy à droite, ou pour Bayrou au centre il n’y a pas 5 solutions, ni 3 ni 2 mais une seule qui s’impose d’elle-même, Ségolène Royal est la Leader de la Gauche !

Partager cet article

Commenter cet article

ALexandre 23/03/2009 23:56

MELENCHON pas MELANCHON

Yvon GRAIC 24/03/2009 09:58


OK
merci


frederic crochet 23/03/2009 22:51

On n'en a jamais douté! ;)