Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Université: Axel Kahn rejoint les rangs des présidents contestataires

8 Février 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

http://www.europe1.fr/var/europe1/storage/images/info/actualite-france/politique/universites-axel-kahn-met-en-demeure-sarkozy/1796637-2-fre-FR/Universites-Axel-Kahn-met-en-demeure-Sarkozy_img_234_199.jpghttp://www.mediapart.fr/sites/all/themes/zen/mediapart/images/mediapart_head.png

C'est un nouveau revers pour Valérie Pécresse dont les soutiens dans le monde universitaire semblent s'effriter chaque jour davantage. Samedi 7 février, invité d'Europe 1, Axel Kahn, président de l'université Paris V, a déclaré que le projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs était en l'état voué à l'échec: «Depuis plus d'un an j'étais favorable à une modification du décret fixant le service des enseignants-chercheurs mais aujourd'hui l'affaire est emmanchée de telle sorte qu'elle n'aboutira pas.» Il a ensuite exhorté Nicolas Sarkozy: «Monsieur le président de la République, vous n'arriverez pas à faire passer ce décret aujourd'hui et par conséquent il faut reprendre le dialogue, voir comment on évalue le métier des enseignants-chercheurs, comment on valorise toutes leurs activités.»«blessants». Et ajouté, que lors de son discours du 22 janvier sur la recherche, le chef d'Etat avait tenu des propos

Ces déclarations sont un cinglant désaveu à Nicolas Sarkozy qui s'était prévalu, lors de son intervention télévisée, jeudi 5 février, du soutien d'Axel Kahn – seul président d'université à être cité nommément – , connu pour sa sensibilité de gauche. Ce retournement de position est un révélateur de l'ampleur du désaveu des réformes en cours dans la communauté universitaire. Il y a quelques jours encore, le président de Paris V publiait une tribune dans Le Monde en soutien à la ministre de la recherche et de l'enseignememt supérieur. Il était l'un des plus fervents défenseurs de la LRU et du projet de décret sur la modulation de services.

Mediapart a retrouvé le courrier qu'Axel Kahn avait envoyé en novembre aux universitaires de son établissement pour les informer des effets futurs de la LRU. «Comme vous le voyez, chers Collègues, il s'agit là de changements profonds accompagnés d'une augmentation considérable des missions, marges de manœuvre, mais aussi responsabilités et tâches incombant à l'Université», écrivait-il alors pour s'en réjouir. Ailleurs, il expliquait: «Il est institué un principe de modulation possible des services sur la totalité du temps de travail, de 0% à 100%. Ce temps de travail de base se compose, comme dans toute la fonction publique, de deux fois 803,50 heures, soit 1.607 heures annuellement, en moyenne moitié pour l'enseignement et moitié pour la recherche.»

Ce courrier, avec la perspective d'une modulation de services à 100%, et donc le risque que certains enseignants-chercheurs ne puissent plus du tout faire de recherche, avait fait bondir les scientifiques. En l'état actuel, le projet de décret est revenu sur ce principe. 

Axel Kahn rejoint ainsi les rangs des présidents d'université contestant ouvertement leur ministère. Lundi 9 février, dans l'après-midi, les présidents de Paris IV, Paris VIII et Paris X tiennent un meeting à la Sorbonne pour dénoncer le projet de décret de la LRU. Il y sera aussi sans doute question de masterisation. Axel Kahn y fera-t-il une apparition?

Partager cet article

Commenter cet article