Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Christian Monjou: "Barack Obama a mis l'accent sur le renouveau du pacte démocratique "

21 Janvier 2009 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Débat

  • http://www.france-amerique.com/images/shared/france_amerique_logo.png   Analyse du discours d'investiture de Barack Obama


Publié le 21 janvier 2009

Christian Monjou, agrégé d'anglais et professeur à l'Ecole normale supérieure a accompagné l'équipe de Ségolène Royal, présente hier à Washington lors de l'investiture du 44ème président des Etats-Unis. Il revient pour France- Amérique sur les moments forts du discours.


Certains présidents sont passés à la postérité, notamment grâce à leur discours d'investiture. Qu'avez-vous particulièrement retenu de celui de Barack Obama ?

Ce que j'ai trouvé remarquable dans le discours d'Obama, c'est la précision clinique du diagnostique qu'il a établi sur la situation des Etats-Unis, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de leurs frontières.


À Berkeley, les étudiants qui assistaient à la retransmission de la cérémonie, ont sifflé le nom de l'ancien président, George W. Bush, que Barack Obama a remercié au début de son discours. Qu'en pensez-vous ?

Barack Obama a bien fait de rendre hommage à George W.Bush. Il a reconnu que ce dernier avait au moins créé des conditions favorables à la transition présidentielle. (...) Mais il a également critiqué certains échecs de l'administration Bush : par exemple lorsqu'il a parlé des habitants de La Nouvelle-Orléans qui avaient recueilli ceux dont les maisons avaient été inondées au moment de l'ouragan Katrina (« La gentillesse d'accueillir un étranger quand les digues s'effondrent »). C'était une manière subtile de rappeler la très mauvaise gestion de la crise par le gouvernement précédent. Obama a voulu montrer que les 8 ans de républicanisme conservateur de l'administration Bush n'étaient qu'une parenthèse dans l'Histoire des Etats-Unis.


Barack Obama a beaucoup insisté sur les notions de responsabilité et de sacrifice.

Oui, selon lui, face aux défis qui attendent l'Amérique, les citoyens vont devoir retrousser leurs manches. Il a donc fait appel au retour de la démocratie traditionnelle faite d'individualités fortes. Obama a mis l'accent sur le renouveau du pacte démocratique, à savoir que l'Etat soutiendrait ces responsabilités individuelles mais ne pourrait jamais agir à la place des individus. Obama est remonté aux origines de la démocratie américaine telle qu'Abraham Lincoln l'avait définie dans son discours de Gettysburg, le gouvernement « du peuple, par le peuple et pour le peuple. »


Sur le plan de la politique extérieure, Barack Obama semble s'être très clairement démarqué de son prédécesseur.

Obama a en effet totalement redéfini la politique étrangère des Etats-Unis. A plusieurs reprises, il a employé le mot « humble ». Il a appelé au retour du dialogue avec les amis traditionnels des Etats-Unis mais il a également parlé de renouer des liens avec le monde musulman.


Ce discours d'investiture a été moins lyrique que celui qu'Obama avait prononcé le soir des élections, pourquoi ?

Obama a tout de même fait allusion à son histoire personnelle à plusieurs reprises. Il a cité son père de façon très émouvante à la fin du discours ("C'est le sens de notre liberté et notre credo (...) la raison pour laquelle un homme dont le père, il y a moins de 60 ans, n'aurait peut être pas été servi dans un restaurant local, se tient devant vous, pour prêter le serment le plus sacré.") Il a ainsi voulu rappeler qu'il était l'incarnation du rêve américain.

Partager cet article

Commenter cet article