Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Vincent Peillon contre un recours en justice

26 Novembre 2008 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Ségolène ROYAL

http://www.leparisien.fr/imgs/logo_bot2.png

Vincent Peillon, bras droit de Ségolène Royal, a estimé mercredi sur RMC qu'un recours en justice contre l'élection de Martine Aubry à la tête du PS "ne serait pas aujourd'hui une bonne chose pour le Parti socialiste" tout en maintenant que "le droit n'a pas été respecté" lors du scrutin.http://www.leparisien.fr/images/2008/11/26/322919_photo-1227687893137-1-0_150x113.jpg
"Aujourd'hui, ce que je dirais à Ségolène Royal, c'est que je ne crois pas que ce soit utile et nécessaire", a ajouté l'eurodéputé, alors que Manuel Valls, autre lieutenant de l'ex-candidate à la présidentielle, a prôné une action en justice contre le scrutin interne du PS qui a donné la victoire à Martine Aubry pour la direction du parti.

"Je pense que ce ne serait pas aujourd'hui une bonne chose pour le Parti socialiste, car, j'en ai parlé avec plusieurs juristes, ça durerait des mois et dans le fond ce serait un cadeau incroyable fait à la droite", a ajouté l'eurodéputé.
"Ce qui va être compliqué pour nous, (...) c'est que n'importe quel militant peut le faire", a-t-il dit.
"Faisons attention parce que nous avons cette responsabilité, nous, de faire en sorte que le Parti socialiste, dans l'état où il est, avec ce mauvais coup de force, puisse quand même fonctionner un minimum", a souligné M. Peillon.
Il a toutefois souligné qu'il contestait toujours "la sincérité du scrutin". "Les méthodes un peu anciennes et obscures qui ont présidé à cette commission (ndlr "la commission de récolement" qui a validé l'élection de Mme Aubry) ne m'ont pas fait changer d'avis", a-t-il dit.
"Le droit n'a pas été respecté", a poursuivi M. Peillon. "On ne construit rien de solide dans le temps sur des passages en force, je le dis d'ailleurs en amitié à Martine Aubry : je pense que c'est un mauvais départ".
"Le résultat politique est là, juridiquement et arithmétiquement, il est faux, et tous les Français l'ont compris", a insisté le bras droit de Mme Royal.

Partager cet article

Commenter cet article