Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Ségolène Royal prend date pour l'élection présidentielle de 2012

26 Novembre 2008 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Ségolène ROYAL

26.11.08 | 10h10

PARIS (Reuters) - Ségolène Royal prend date pour l'élection présidentielle de 2012 malgré son échec dans la course à la direction du Parti socialiste.

Dans un message vidéo(voir article ci dessous)  posté mardi soir sur le site internet "YouTube" à l'adresse de ses sympathisants après la proclamation de l'élection de Martine Aubry au poste de premier secrétaire du PS  la présidente de la région Poitou-Charentes démontre qu'elle n'a en rien renoncé à son ambition de diriger le pays.

"J'ai besoin de vous, j'ai besoin de vos idées parce que nous continuons. 2012 c'est bientôt, 2012 c'est demain, 2012 c'est dans trois ans et donc c'est dès maintenant que nous nous y mettons. A très bientôt!", déclare la candidate socialiste à la présidentielle de 2007, dans son bureau.

"Le résultat d'aujourd'hui (mardi) n'est pas celui que vous aviez espéré, moi non plus pour tout dire, et en même temps nous sommes partis de tellement loin et nous sommes arrivés à convaincre la moitié des militants du Parti socialiste qu'il fallait une transformation profonde - la moitié que dis-je, sans doute un peu plus -, car nous n'avons pas eu droit à un nouveau vote, c'est comme ça", ajoute-t-elle.

"Eh bien nous allons continuer, nous allons continuer, parce que la transformation du Parti socialiste est en marche", dit-elle dans cette courte vidéo. "J'ai besoin de vous, parce que je continue, je continue plus que jamais."

Ségolène Royal annonce à ses sympathisants de Désirs d'avenir qu'elle entend organiser des universités populaires ou des fêtes de la fraternité et inventer une nouvelle forme de militantisme.

"Vous pouvez compter sur moi, je vais m'investir à fond puisque je vais avoir du temps, par la force des choses, mais vous me connaissez, je ne reste jamais les bras ballants."

Yves Clarisse, édité par Sophie Louet

Partager cet article

Commenter cet article