Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Aubry élue, des partisans de Royal maintiennent la pression

25 Novembre 2008 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

20 h 44 - Valls veut saisir les tribunaux

Manuel Valls, l'un des lieutenants de Ségolène Royal, annonce que "des tribunaux seraient évidemment saisis" pour répondre au "déni de justice" que constitue selon lui l'élection de Martine Aubry à la tête du parti socialiste.

20 h 34 - Royal appelle à l'unité

Sur le même sujet

Ségolène Royal appelle les militants socialistes à "l'unité" et au "rassemblement" tout en déclarant qu'elle entend être "une force de transformation" au sein du parti. "Chaque fois que la nouvelle direction prendra des décisions qui vont dans le sens de ce que nous avons défendu nous la soutiendrons. Chaque fois qu'elle n'ira pas dans ce sens nous essaierons de la convaincre", a ajouté l'ex-candidate à la présidentielle.


20h27 Jean-Noël Guérini, patron de l’importante fédération du Parti socialiste des Bouches-du-Rhône et partisan de Ségolène Royal, a affirmé mardi soir qu’il «ne fera rien pour empêcher» Martine Aubry «de travailler». «Il y a une première secrétaire, une majorité et une opposition» dans le parti, a-t-il dit.

20h16 Les partisans de Ségolène Royal «maintiendront un recours en justice» après l'élection de Martine Aubry à la tête du PS si elle n'accepte pas un nouveau vote dans les «endroits où il y a un problème», a annoncé mardi un proche de Mme Royal, Jean-Louis Bianco.

19h20  Le résultat officiel élisant Martine Aubry première secrétaire est confirmé par le Conseil national (par 159 voix pour, 76 contre et deux abstentions).

18h57 David Assouline, un des proches de Ségolène Royal réclame une fois de plus un nouveau scrutin pour désigner le nouveau premier secrétaire du Parti socialiste, après la proclamation de résultats donnant élue Martine Aubry.

18h50  Karder Arif, rapporteur de la commission de récolement, confirme: Martine Aubry arrive en tête avec 67.451 voix contre 67.349 pour Ségolène Royal, soit 102 voix de différence. Ce résultat a été adopté «sans consensus» précise-t-il. Le Conseil national du PS doit à présent valider cette victoire.

Partager cet article

Commenter cet article