Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Désirs d'Avenir 76

Ségolène et les vieillards

13 Novembre 2008 , Rédigé par Yvon GRAIC Publié dans #Actualité

http://tempsreel.nouvelobs.com/images/logo-notr.gif

Il ne faudrait pas que l'aveuglement conduise les socialistes à un suicide collectif

A l'évidence, Ségolène Royal les rend fous. Pis que cela : elle les rend bêtes. Supérieur à la moyenne, le quotient intellectuel des dirigeants socialistes s'effondre brusquement, à la limite de la débilité, dès que l'on prononce le nom de Ségolène. Leurs boussoles s'affolent, leurs logiciels se détraquent; elle est à elle seule leur triangle des Bermudes. On se souvient de Laurent Fabius : «Qui gardera les enfants ?» De Martine Aubry : «Ce n'est pas un concours de beauté !» De Lionel Jospin : un livre entier contre l'ex-candidate ! Michel Rocard veut s'en aller; Jean-Luc Mélenchon est déjà en fuite. Le social-libéral Delanoë s'inquiète d'une alliance possible avec le MoDem. François Hollande, son ex-compagnon, bégaie à l'annonce du résultat, se contredit, sème des pièges, allume des contre-feux. Tous la détestent. La plupart, qui rêvent en secret d'un rapprochement avec le centre et ne laissent pas d'ourdir des désistements avec les centristes; tous, qui pensent comme des bourgeois, qui vivent comme des bourgeois, qui thésaurisent comme des bourgeois, affichent leur terreur : «L'an dernier, on a échappé de peu à François Bayrou comme Premier ministre !» Commedianti ! Tragedianti ! En bon français : faux-culs !
Une perte d'intelligence aussi subite et aussi collective ne relève pas des sciences cognitives, mais bien de la psychanalyse. Comment expliquer ce mélange de haine rabique et de sottise avérée ?
C'est en vérité bien simple : Ségolène Royal n'accepte pas la règle du jeu; par son comportement, elle la détruit. Qu'est-ce que le Parti socialiste ? Un cercle fermé, à l'image d'un club anglais, où de vieux machos, le teint couperosé, le tweed fatigué, la pochette agressive, veulent pouvoir siroter en paix leur porto à l'abri de leur femme, de leurs fournisseurs - et du peuple. Ce n'est pas une question de droite ou de gauche : Jean-Luc Mélenchon et Jean- Marie Bockel ont longtemps coexisté au PS et, du reste, Ségolène Royal y est conjointement accusée de tendances droitières et de démagogie gauchiste. C'est une question d'endogamie politique. On veut rester entre soi : le PS, c'est le Jockey Club à la portée des instituteurs.

Alors, quand Ségolène préconise la démocratie participative, qu'elle surfe sur les 20 euros et dénonce dans la cotisation une taxe sur la militance, toute la basse-cour se met à caqueter : on n'est plus chez soi ! Quand elle décrit la social-démocratie comme une recette du passé qui s'efforce de réparer les dégâts du capitalisme alors qu'il s'agit de les prévenir, elle pose le bon diagnostic mais elle dérange : on s'était à peine installé dans les habits de Bernstein, dans les recettes suédoises et dans les meubles Ikea qu'il faudrait déjà décaniller ? Impossible, ma chère ! C'est comme ses te nues : il paraît qu'elle est passée chez son coiffeur et qu'elle a changé de robe avant d'aller au Zénith ! Ce n'est pas Rocard ou Jospin qui feraient des choses pareilles. Ils se contentent de scier des planches à la télé ou d'y chanter «les Feuilles mortes»... Mais le Zénith ! Il y avait là de la musique comme à la Fête de l'Huma. Ou comme à la messe, oui, mon cher, comme à la messe !
A propos, les centaines de milliers de militants qui dans l'Ohio, en Floride, en Virginie et ailleurs ont assuré la victoire d'Obama, étaient-ils à jour dans leurs cotisations ? Ce n'est pas sûr, camarades, il faudrait aller vérifier ça avant de se réjouir.
Alors, vous êtes donc un inconditionnel de Ségolène ? - Pas si vite, mon ami, pas si vite. Elle a encore des progrès à faire et beaucoup à travailler d'ici à 2012. Elle est souvent trop arrogante et pas assez fiable. Mais elle est l'un des principaux atouts du parti. Et puis, Ségolène Royal est un symptôme. De ces bonzes inoxydables, vieux dans leur tête, vieux dans leurs moeurs politiques, les Français de gauche ne veulent plus : «Encore vos combines ? Alors, encore Ségolène !» disent-ils. La marginaliser, ce serait vouloir tuer le symptôme plutôt que la tumeur. Il ne faudrait pas que la mesquinerie, le ressentiment, l'aveuglement conduisent les socialistes à un suicide collectif, comme un troupeau de baleines déboussolées qui viennent s'échouer sur la grève.

Partager cet article

Commenter cet article

renault 16/11/2008 11:13

COMMUNIQUE LANCEURS D'ALERTE Au congrès du Mans un acte de CONTRE-MANIPULATION a réussi : La preuve est imparable : A 6:52 : ils sifflent Jaurès ! http://www.dailymotion.com/relevance/search/congr%25C3%25A8s%2Bde%2Breims%2B2%252F2/video/x7eyj0_segolene-royal-au-congres-de-reims_news

Yvon GRAIC 16/11/2008 16:13


ils ont osé !


renault 16/11/2008 05:12

Est-il exact que Harlem Désir va prendre le poste de secrétaire général du PS et que Aubry n'est là que pour occuper le terrain face à Ségolène ?

michel 15/11/2008 18:45

BONJOUR! 1 NEW !Un nouveau blog da Rouen.A voir !http://leblogdarouen.unblog.fr/

ColargoletteDeLaGoyette 14/11/2008 10:20

Voilà ce que j'ai pêché sur le Wouaib à l'instant au sujet de ma Gouroute préférée :-))Attention ça décoiffe :"Mme Royal n’est pas « dépassée » ? Elle est née en 1953 a donc 55 ans adhère au PS en 1978 soit 30 ans de parcours politique sous Mitterrand (Elle n’a eu que des postes mineurs, subalternes juste ministre de l’environnement et pour une période très courte et des conflits à la pelle) Vous parlez d’une jeunesse de l’année pour rénover le PS ! Elle renie, elle vomie ce parti qu’elle déteste depuis toujours Elle a besoin du PS pour se réaliser personnellement Elle profite honteusement financièrement de l’existence de ce parti d’opposition et de ces réseaux acquis par des combines. Elle a contribué, par son échec à la présidentielle au recul dans l’opposition du PS Lors de cette présidentielle elle s’est précipitée pour changer le décor : Du bleu des nuages des désirs d’avenir, positionner son équipe, ses pauvres idées, son programme élaboré aussi avec son Equipe sans travailler avec les membres du PS. Des réunions participatives … Des cahiers d’espérance.. De toute cette matière elle en a fait QUOI ? Des rapports sur le numérique, sur l’humanitaire, sur le fiscal (Rocard, Kouchner, DSK) elle en a fait quoi ? Rien ça ne venait pas de son Equipe. Elle a ses bureaux Bd Raspail. Son équipe. Son mécène. Elle n’a aucun mandat électif pour s’exprimer au sein de nos assemblées où le traitement de la Politique est effectif Elle ne participe pas au Bureau National ni au conseil du PS ni aux réunions avec ces camarades Elle-même ne pourra formuler ces idées que par le biais des médias comme beaucoup des postulants potentiels à la candidature de secrétaire général du PS Beaucoup ont un mandat de député Européen, c’est bien pour assister aux réunions du parlement de Strasbourg ! Dans les réunions importantes au PS (La Rochelle) Elle apparaît 5 minutes pour les caméras et puis s’en va Elle ne travaille pas les dossiers d’importance, un reproche parmi tant d’autres, elle refuse de participer à des émissions politiques avec notamment des élus de son groupe encore moins avec des membres de la droite. C’est un exercice qu’elle craint. Mme Aubry nous a fourni hier sur France2 « A Vous de juger » son potentiel ses capacités politique dans les discutions. Mme Aubry connaît tous ses sujets, ces dossiers et elle n’a pas d’envie de candidature au PS C’est CLAIR Mme Royal se fout royalement du PS. Elle va détruire l’idéologie politique du PS et beaucoup plus grave sa pensée culturelle pour en faire un show permanent.."J'avais prévenu :-( mais quoiqu'il en soit Ségolène tient bon malgré tous tes défauts supposés ou avérés :-))

renault 14/11/2008 09:35

LE HARCELEMENT MORAL (OU MOBBING)La personne qui apporte d'autres idées, qui ne tient pas compte des tabous imposés par le système ou par les dirigeants du système se heurte à cette réaction destructrice qu'est le harcèlement moral. Les porteurs d'innovation que ce soit dans leur vie privée ou leur vie professionnelle doivent se préparer à esquiver ce harcèlement voire à le supprimer chez les autres en utilisant des " contre-mesures " et les services de réseaux de résistance aux harceleurs. Promouvoir un changement de la vie implique qu'à titre préventif, nous puissions écarter la menace de trouver sur notre chemin du harcèlement moral. Une démarche d'évolution ne doit pas être freinée par les ardeurs de quelques harceleurs, elle doit pouvoir les mettre hors d'état de nuire et pour longtemps. La suite ici :http://resistanceparticipative.over-blog.com